Mercredi 16 octobre 2019 | Dernière mise à jour 21:36

Tribunal fédéral Affaire Schulthess: le TF rejette un recours

Le Tribunal fédéral confirme ce mercredi que le non-lieu prononcé à l'égard d'un ex-cadre de Schulthess, accusé de délits d'initiés, est définitif.

Tribunal fédéral.

Tribunal fédéral. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le non-lieu prononcé l'an passé à l'égard d'un ancien cadre du groupe Schulthess est définitif. Le Tribunal fédéral rejette un recours du Ministère public de la Confédération (MPC).

Le 12 février 2018, le Tribunal pénal fédéral avait prononcé deux non-lieux dans une affaire de délits d'initiés en marge du rachat du groupe Schulthess par le suédois Nibe. Un ancien cadre d'une filiale du groupe suisse et un second prévenu étaient accusés d'avoir exploité des informations confidentielles afin de réaliser d'importantes plus-values en bourse.

Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral rejette le recours du MPC contre la décision au bénéfice de l'ancien cadre. Il constate que, depuis la dernière action délictueuse le 7 avril 2011, la prescription de l'action pénale est intervenue.

Troisième personne inquiétée

Les juges de Mon Repos relèvent au passage que leurs collègues de Bellinzone n'auraient pas dû prononcer le non-lieu. Dès lors qu'une infraction était constatée et que les conditions de punissabilité étaient réalisées, ils devaient déclarer l'accusé coupable, quitte à renoncer à toute sanction.

Même entachée de ce vice, la décision du Tribunal pénal fédéral ne peut pas être considérée comme un jugement de première instance, estime la haute cour. Il n'y a donc pas lieu de considérer que la prescription de sept ans aurait été interrompue.

Une troisième personne avait été inquiétée dans le cadre du rachat de Schulthess par Nibe. Ce membre du conseil d'administration du groupe suisse a été condamné en juillet 2015 par le Tribunal pénal fédéral à une peine pécuniaire avec sursis de 210 jours-amendes à 3000 francs pour délit d'initié. (arrêt 6B_479/2018 du 19 juillet 2019) (ats/nxp)

Créé: 31.07.2019, 12h00


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.