Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:28

Winterthour Les agresseurs de la mosquée An'Nur jugés en appel

Le Ministère public estime que les peines prononcées en première instance contre les hommes qui avaient attaqué deux fidèles sont trop clémentes.

En octobre dernier, le Tribunal de district de Winterthour avait reconnu huit hommes coupables.

En octobre dernier, le Tribunal de district de Winterthour avait reconnu huit hommes coupables. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'agression de deux fidèles dans l'ancienne mosquée An'Nur à Winterthour (ZH) en novembre 2016 sera jugée en appel. Le Ministère public estime les peines prononcées en première instance trop clémentes. Il veut faire porter le cas devant la Cour suprême zurichoise.

En octobre dernier, le Tribunal de district de Winterthour avait reconnu huit hommes coupables. Ils s'en étaient pris à deux fidèles, car ces derniers avaient transmis des informations sur un imam éthiopien à un journaliste, suite à un prêche haineux contre les «mauvais musulmans».

Sur la base de ces informations, l'imam concerné avait été condamné en 2017 à 18 mois de prison avec sursis et à un renvoi d'une durée de dix ans. Cette sanction a été confirmée en appel, en novembre dernier.

Huit sursis et un acquittement

Les agresseurs des deux fidèles, dont l'imam, ont écopé de peines pécuniaires ou de prison de six à dix-huit mois, toutes assorties du sursis. Un neuvième prévenu a en outre été acquitté. Ce verdict était nettement plus clément que le réquisitoire de la procureure. Celle-ci avait réclamé deux ans et demi à trois ans de prison contre les neuf accusés, dont une part de peine ferme.

La procureure a donc décidé de faire appel dans les neuf cas, indique le Ministère public zurichois mardi à Keystone-ATS. Il confirme une information révélée par la radio alémanique SRF. Le cas d'un dixième prévenu, âgé de 17 ans au moment des faits, est traité par la justice des mineurs.

La mosquée An'Nur a fait plusieurs fois les gros titres, notamment en lien avec des voyageurs du djihad. Elle a été fermée et son association An'Nur a été dissoute en été 2017. (ats/nxp)

Créé: 30.04.2019, 10h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.