Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Vaud Un Airbus se retrouve nez à nez avec une montgolfière

Une montgolfière s'est retrouvée sur le chemin d'un Airbus en phase d'atterrissage, direction Cointrin, à cause d'une panne d'instruments. Il a dû changer de route pour éviter la collision.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: KEYSTONE MARTIAL TREZZINI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un accident a été évité de peu il y a quelques mois au-dessus de Lausanne, rapporte «Le Matin Dimanche».

Un ballon à air chaud parti de Sullens (VD) volait avec sept passagers à son bord, lorsque ses instruments ont connu une défaillance technique. Utilisant un programme de vol sur son portable, le pilote a décidé de poursuivre le voyage et a entamé une ascension, mais il est monté plus haut qu'il ne le croyait.

Or, un Airbus transportant 219 personnes s'est retrouvé nez à nez avec la montgolfière. Il a alors dû faire une manœuvre d'urgence pour l'éviter, passant à seulement 550 mètres de la catastrophe, raconte le dominical.

Ce genre d'incidents est d'ailleurs en augmentation, explique le journal, d'abord parce que les activités de plaisance aériennes sont toujours plus prisées, mais aussi parce que l'obligation de signaler les cas n'est en vigueur que depuis 2016. En 2017, ce sont 51 rapprochements dangereux qui ont été notés.

Créé: 21.10.2018, 14h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.