Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 06:29

Payerne (VD) Alerte à la bombe à l’Hôpital intercantonal de la Broye

Vendredi, la police vaudoise a été appelée après qu'un homme a évoqué des explosifs dans l'Hôpital intercantonal de la Broye.

Pendant ces opérations, l’hôpital n’a pas été évacué.

Pendant ces opérations, l’hôpital n’a pas été évacué. Image: Photo d'archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vendredi, à 09h40, le personnel de l’Hôpital intercantonal de la Broye (HIB), à Payerne (VD), a avisé la centrale du 117 qu’un homme inconnu au comportement suspect avait été mis en fuite dans les sous-sols de l’établissement. Il a évoqué des explosifs. Son attitude laissait à penser qu’il souffrait de problèmes psychologiques, selon un communiqué de la police cantonale vaudoise.

De nombreuses patrouilles de la gendarmerie se sont rendues sur place, dont des membres du groupe Neutralisation enlèvement détection d’engins explosifs (NEDEX), des spécialistes de la brigade canine et de la police de sûreté de la police cantonale vaudoise. La gendarmerie fribourgeoise a également envoyé des patrouilles.

Pas d'objet suspect découvert

Avec l’aide efficace du personnel de l’HIB, une fouille systématique des locaux a été menée sur plusieurs niveaux du bâtiment. Pendant ces opérations, l’hôpital n’a pas été évacué. Par contre, l’accès a été interdit à toute personne venant de l’extérieur. Une cellule de crise a été mise en place, notamment pour la gestion des événements urgents.

La fouille des locaux n’a pas amené la découverte d’objet suspect. L’homme à l’origine de cet événement n’a pour l’instant pas été identifié.

L’HIB a repris progressivement son rythme habituel à partir de 14 heures. Les accès ne sont désormais plus interdits. Aucune personne n’a été mise en danger. (comm/nxp)

Créé: 24.01.2020, 15h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.