Jeudi 15 novembre 2018 | Dernière mise à jour 00:05

News piquantes Alerte à la peste bubonique en Valais!

Un canton qui bacille, une ville qui vacille, nos avions qui nous kiltent: place à l'actu décalée du jour.

Entre des FA/18 qui volent la nuit et une crainte des bubons, il y a de quoi ne pas pouvoir dormir.

Entre des FA/18 qui volent la nuit et une crainte des bubons, il y a de quoi ne pas pouvoir dormir. Image: iStock/Lematin.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le conseiller national PLR valaisan Philippe Nantermod a reçu un inquiétant message signalant des cas de peste bubonique près de chez lui, lui recommandant d'ouvrir la pièce jointe. Evidemment, Philippe Nantermod a tout de suite compris qu'il s'agissait de hackers, tentant d'infecter son ordinateur avec un virus. Ils avaient pourtant pris la peine de faire de jolis faux en-têtes, se faisant passer pour le Département fédéral de la Protection de la population. Mais la peste, quand même, c'est trop énorme. Des goitres, à la rigueur... Le conseiller national sait maintenant qu'il doit se méfier comme de la peste des hackers. Allez, pour se remettre de nos émotions, bubon un coup.

Michel Pralong


Genève ville lumière, Lausanne ville éteinte

Et là, c’est le drame. La scène s’est jouée mercredi soir au 19:30. Invité: le conseiller national socialiste et ancien maire de Genève Manuel Tornare. Il était passé au grill par Darius Rochebin pour ses frais professionnels lorsqu’il était à l’exécutif de la Ville de Genève. Tornare semblait outré d’être, selon lui, injustement épinglé. Et voilà que Rochebin l’a relancé sur les frais comparativement bien moindres à Lausanne. Et là, donc, ça a été le drame. «Lausanne n’est pas Genève. Nous sommes une ville internationale», a alors lâché le Genevois, drapé dans son honneur et son importance… Eh oui, revoilà la bonne vieille rivalité teintée de mépris. Genève brille de mille feux, rayonne sur toute la planète. Lausanne, ce gros bourg à peine industrialisé, rayonne au mieux jusqu’à Echandens… Genève est un phare. Lausanne une allumette. Ça va être sympa les retrouvailles avec les collègues vaudois lors de la prochaine session parlementaire…

Renaud Michiels


Manque de jeunisme

Un Hollandais a saisi la justice pour que sa date de naissance soit modifiée. Il a 69 ans et veut en avoir 20 ans de moins... C’est crétin. Il devrait exiger d'avoir 15 ans. Comme ça il pourrait bénéficier de tous les rabais. Et il aurait une carte d’étudiant.

Renaud Michiels


Les forces aériennes suisses, c'est la nuit

Comme nos pilotes ont l'habitude de voler pendant les heures de bureau, on a fini par se demander si ce n'était pas tout simplement parce que leurs F/A-18 n'avaient pas de phares. Apparemment, ils en ont, puisque nos forces aériennes vont partir avec eux s'entraîner au vol de nuit en Ecosse. 40 de nos pilotes et une centaine de membres du personnel au sol vont se rendre là-bas. Comme c'est des Top Guns, il fallait un nom qui claque pour l'exercice qui s'intitule Scotnight (woaw, ça permettra même de faire une suite, genre Scotnight2). On ignore s'il leur sera distribué un kilt de survie, mais l'entraînement permettra à nos valeureux pilotes de savoir voler de nuit. Et à gauche?

Cette photo d'un de nos F/A-18 n'a pas été prise de nuit, car on le voit. Photo: Keystone

Michel Pralong


123456

«Réutiliser un mot de passe aide les cybercriminels», fait savoir MELANI, la Centrale suisse d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information. Oui. Mais ça aide aussi à s’en souvenir.

Renaud Michiels


Jouons au Scrbbl

La conseillère d’État vaudoise Béatrice Métraux est la nouvelle présidente de la CLDJP, de la CLDAM et de la CLAMPP, bravo à elle. (Si vous tenez vraiment à savoir ce que désignent ces acronymes barbares cliquez .) N’empêche qu’avec CLDJP, CLDAM et CLAMPP elle va ramer: ça ne lui fait pas beaucoup de voyelles. On a bien «clampa», en six lettres, mais c’est pas terrible…

Renaud Michiels


On loue ses qualités

Ne pas oublier de rajouter après «bâtisseuse de ponts», «propriétaire louant des ateliers au prix fort».

Michel Pralong (Le Matin)

Créé: 08.11.2018, 17h04

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.