Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 10:32

Genève Alliance confirmée entre le PBD et Eric Stauffer

L'adhésion d'Eric Stauffer au PBD Suisse est «pour l'instant suspendue», le parti s'étant jusqu'à présent montré hostile à accueillir l'ex-figure emblématique du MCG.

Eric Stauffer s'est exprimé en présence du président ad interim du PBD Genève André Leitner (à droite).

Eric Stauffer s'est exprimé en présence du président ad interim du PBD Genève André Leitner (à droite). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Eric Stauffer briguera un siège genevois au Conseil national sur une liste apparentée au Parti bourgeois démocratique (PBD). La stratégie a été confirmée lundi par le président ad interim de la section genevoise du PBD André Leitner. Le PBD suisse laissera faire.

En revanche, l'adhésion d'Eric Stauffer au PBD Suisse est «pour l'instant suspendue». Surpris par la démarche, le parti s'est jusqu'à présent montré hostile à accueillir l'ex-figure emblématique du MCG (Mouvement citoyens genevois) dans ses rangs. Eric Stauffer garde toutefois espoir de pouvoir encore changer le cours des choses.

«A moi de faire mes preuves» durant la campagne électorale, a fait savoir M.Stauffer, à l'occasion d'une conférence de presse organisée devant les locaux du service des votations et des élections de Genève. A ses yeux, les lignes politiques communes existent entre lui et le PBD Genève.

Eric Stauffer cite notamment les dossiers de l'assurance-maladie et de la mobilité. Pour lui, il serait temps que Genève, grand contributeur à Berne, touche aussi des subventions fédérales. Eric Stauffer n'a, en revanche, pas pipé mot au sujet des travailleurs frontaliers, un thème sur lequel avait été bâti le succès du MCG.

Oser

Le président ad interim du PBD Genève André Leitner admet que l'apparentement avec une liste où figure Eric Stauffer pourrait s'avérer risqué. «Mais il faut oser», a-t-il déclaré. La liste d'Eric Stauffer, qui comprend aussi le nom de l'ancien député Pascal Spühler, s'intitule «Parti citoyen démocrate Genève d'abord».

La décision du PBD Genève n'a pas déclenché l'enthousiasme PBD Suisse. Son vice-président et conseiller national Lorenz Hess (BE) a déclaré à l'émission «Rendez-vous» de la radio alémanique SRF qu'il n'y aura pas d'intervention du parti dans ce dossier.

Les valeurs d'Eric Stauffer ne correspondent pas à celles du PBD Suisse et c'est sur ces valeurs que le parti doit faire campagne. Mais le fédéralisme vaut aussi pour les partis politiques. Malgré tout, le PBD, en tant que formation centriste, a toujours refusé de s'allier avec les extrêmes.

La section genevoise a choisi une autre stratégie. Elle cherche une solution locale à des problèmes locaux. On verra si cette option sera fructueuse.

Eric Stauffer avait d'abord approché le PDC du Valais romand, mais le 1er mars dernier, celui-ci avait fait savoir qu'il ne voulait pas de l'ex-patron du MCG et de Genève en marche (GeM) dans ses rangs. (ats/nxp)

Créé: 12.08.2019, 15h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.