Dimanche 23 septembre 2018 | Dernière mise à jour 14:16

Armée Amende salée pour une blague de potache

Pour être sorti au bistrot vêtu d’une jupe, lors de son dernier soir en gris-vert, un soldat aux états de service jusque-là impeccables s’est pris une amende de 500 francs. Excès de zèle?

L'humour a-t-il sa place à l'armée?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La fin est importante en toute chose.» Visiblement, au sein de l’armée suisse, on applique à la lettre ce précepte du vénérable «Hagakure», célèbre guide du samouraï du XVIIIe siècle. C’est ce que vient de découvrir Gaétan S., un jeune père de famille sans histoire de 28 ans, qui effectuait la semaine dernière ses ultimes heures sous les drapeaux. En cadeau d’adieux, ce Jurassien est reparti avec une prune de 500 francs dans ses valises.

La soirée de la jupe

Lundi soir, ce soldat a décidé de se rendre dans un bar en jupe militaire, pour finir sa carrière de milicien sur une note potache, avant un dernier tour de garde. «Avec les copains, on s’est dit qu’il était injuste que les soldates aient le choix entre jupe et pantalon, alors que nous pas», explique en rigolant ce mécano de 28 ans, devenu récemment papa pour la deuxième fois. Sauf que si sa tenue a beaucoup amusé ses camarades, au pub, son capitaine et son premier lieutenant ont, eux, salement piqué la mouche. Ce qui a valu à Gaétan d’être interpellé au milieu du bar, peu avant 23 h, et ramené illico presto à la caserne pour s’expliquer.

Pourtant satisfait de ne pas avoir bu plus que de raison, au vu des circonstances, notre soldat a alors dû se justifier d’avoir consommé au moins un verre d’alcool durant sa sortie. Un règlement lui ordonnait en effet de ne pas avaler la moindre goutte six heures avant sa garde, laquelle devait s’effectuer sans arme, devant un écran. «Je ne sais pas combien de verres il a pris, mais il ne se mettait en tout cas pas la grosse mine. On voit souvent bien pire», raconte une personne qui se trouvait dans le bar lors des faits. D’après ce témoin, notre soldat cherchait toutefois un peu les ennuis, avec sa tenue peu conforme: «Moi, ça m’a bien fait rire, mais si l’armée laissait passer ça, c’était quoi la prochaine étape: des militaires en string?»

Réfractaire à l’évolution de la mode masculine, l’armée? Peut-être, mais ce n’est de toute façon pas sur les expérimentations vestimentaires du militaire qu’insistent les forces terrestres. D’après un porte-parole de l’armée, si Gaétan a été virilement sanctionné, c’est avant tout pour avoir quitté la caserne quelques heures avant une garde, même s’il se trouvait alors durant son Ruhezeit (temps de repos). La jupe n’aurait donc joué qu’un rôle marginal dans la sanction reçue par le joyeux luron. «C’est avant tout le timing de la bière qui était malheureux», nous dit-on, tout en précisant que Gaétan aurait pu aller boire un café au bistrot de la caserne, à la place, sans risquer une amende.

«La grosse glande»

Ces explications peinent à convaincre un camarade de caserne de Gaétan. «En théorie, bien sûr, on n’est pas censés sortir de la caserne, quand on a une garde imminente. Mais on est de grandes personnes, alors on s’arrange toujours pour rentrer à l’heure et sans être bourrés, puis on remplace les collègues. A part le premier soir, on est toujours sortis sans être inquiétés.» Un programme qui transformait d’ailleurs les cours de répétition en «grosse glande», d’après lui. La jupe, donc, aurait au moins joué un rôle de détonateur.

Excès de zèle? Juste recadrage après des semaines d’abus? Une chose est sûre, notre homme aura été un précurseur puisque jamais jusqu’ici recrue ou soldat n’avait demandé à pouvoir porter la jupe avec ses habits militaires, d’après l’armée. Reste à savoir si le jeu en valait la chandelle. (Le Matin)

Créé: 22.10.2013, 07h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.