Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 12:47

HUMEUR Amis véganes, gare à la place des Abattoirs et à la Cervelasplatz

Des antispécistes français s’en sont pris cette semaine à la rue de la Saucisse. Ils ne trouveraient pas de répit en Suisse, où ils seraient cernés.

Des véganes souhaitent que la rue Saucisse de Villers-sur-Mer, dans le Calvados, porte un nom moins carné.

Des véganes souhaitent que la rue Saucisse de Villers-sur-Mer, dans le Calvados, porte un nom moins carné. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Certains antispécistes se sont trouvé un nouveau combat: la toponymie. En Angleterre, PETA (People for the Ethical Treatments of Animals) a demandé au village de Wool – «laine» - de changer de nom. En France, PETA (Pour une Ethique dans le Traitement des Animaux) s’est démultiplié. L’association s’en est pris tour à tour à la rue Saucisse de Villers-sur-Mer ainsi qu’à la rue de la Saucisse, à Issigeac. Par le passé, elle avait également dénoncé la rue aux Fromages de Caen et celle du Jambon de Lille.

PETA admet que ces initiatives, toujours lancées lors du mois végane de novembre, visent avant tout à sensibiliser la population à la «cruauté inhérente» à la production de viande.

Cartographie du péril

Mais si des véganes se sentent réellement heurtés par des noms de rue, tentons d’atténuer leurs souffrances en cartographiant le péril. En Suisse romande, nous n’avons pas trouvé trace d’une rue Jambon, place de l’Andouillette ou avenue de la Côte-De-Boeuf-Rassie-Sur-L’Os.

Ici, le péril le plus répandu sort des lacs. Amis véganes sensibles, attention: on peut tomber sur un chemin des Pêcheurs à St-Blaise, Lausanne, Vésenaz, Vétroz, St-Aubin-Sauges, Perroy, Vouvry, Estavayer-le-Lac, Frinvillier, Cologny ou Yvonand.

Ce n’est pas tout il existe des rues des Pêcheurs à Delémont, Chevroux, Yverdon et Vevey, ainsi qu’une route des Pêcheurs à Fully et une promenade des Pêcheurs à Sion. On a aussi dénombré six rues, routes, ou chemins de la Pisciculture.

Des tanneurs et des bouchers

Ne nous attardons pas sur les rues et ruelles des Tanneurs de Porrentruy, Lutry, Bienne, Morges, Lausanne et Venthône car il y a bien plus gore. Le risque de tourner de l’œil guette à Fribourg, Versoix, Neuchâtel, Ayer et La Chaux-de-Fonds. Qui abritent une rue des Bouchers, une rue des Boucheries, un passage des Boucheries et deux rues de la Boucherie.

Terminons par signaler une improbable Cervelasplatz, à Farvagny (FR). On ne plaisante pas, ça existe: Et enfin surtout le comble de l’horreur saignante, la place des Abattoirs de St-Imier et l’impasse de l’Ancien Abattoir de Riddes.

Que penser de Chantepoulet?

Cette liste n’est pas exhaustive. Et d’autres lieux laissent perplexe. Comme la rue de Chantepoulet, à Genève. Est-on dans le registre musical? Ou est-ce un inadmissible diktat envers des gallinacés? Chacune jugera en son âme et conscience…

Bref, ne prenons pas les velléités de PETA trop au sérieux: l’organisation veut surtout qu’on parle d’elle et c’est plutôt réussi. Mais si demain des antispécistes voulaient vraiment débaptiser places, avenues ou routes, parions qu’ils provoqueraient des chroniques moins amusées. Sur une histoire qu’on voudrait effacer. Voire sur les vertus du révisionnisme.

(Le Matin)

Créé: 30.11.2018, 06h49

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.