Mardi 22 octobre 2019 | Dernière mise à jour 17:45

Accident d'avion Il y a un an, le crash du Ju-52 endeuillait la Suisse

Les proches des victimes de l'une des pires catastrophes aériennes de l'aviation suisse se sont recueillis dimanche à Dübendorf.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un an après le crash du Ju-52 qui a fait 20 victimes le 4 août 2018, plus d'une centaine de personnes se sont réunies dimanche à l'aérodrome de Dübendorf pour une cérémonie du souvenir. Ce crash est le plus grave accident aérien survenu en Suisse depuis 2001.

Selon un rapport intermédiaire, l'avion est apparemment tombé en spirale, après un virage à gauche. L'appareil avait décollé de Locarno (TI) pour aller à Dübendorf (ZH). Il a survolé le vallon menant au Piz Segnas, près de Flims (GR). A proximité de l'extrémité nord du vallon, il a entamé un virage à gauche qui s'est transformé en trajectoire verticale en spirale.

Cet accident est le premier que la compagnie historique Ju-Air a subi depuis sa création, il y a 37 ans. Le Junkers Ju-52 est connu sous le nom de «Tante Ju». (ats/nxp)

Créé: 04.08.2019, 19h04

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.