Dimanche 17 février 2019 | Dernière mise à jour 22:21

Intempéries L'arc lémanique a les pieds dans l'eau

La pluie est tombée en abondance ce week-end en Suisse. Le canton de Vaud, en particulier entre Lausanne et Genève, a été particulièrement touché.

Certaines routes de campagne on été inondées, comme ici près de Vuillerens VD.

Certaines routes de campagne on été inondées, comme ici près de Vuillerens VD.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une bonne partie du canton de Vaud s'est retrouvée dimanche les pieds dans l'eau après les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche. L'Arc lémanique entre Lausanne et Genève a été particulièrement touché. Personne n'a été blessé mais plusieurs maisons et routes ont été inondées.

Les précipitations les plus importantes ont été observées à Nyon (VD) avec 87 litres d'eau au m2, a indiqué dimanche soir Meteonews. Il est tombé 74 litres au m2 à Genève, 72 à Bière, 70 à Cossonay (VD), 56 à Lausanne, 51 à Neuchâtel, 49 à Payerne (VD), 46 à La Chaux-de-Fonds (NE), 41 à Fribourg et 29 à Aigle (VD), entre autres. En Valais, 15 litres d'eau ont été mesurés à Sion. Le record du week-end a été enregistré au Tessin, dans le Val Maggia, où 100 litres d'eau au m2 ont été mesurés dimanche.

Ces fortes pluies ont gonflé le niveau des cours d'eau. Le débit de la Venoge à Ecublens (VD) est passé de 20m3 par seconde samedi à l'aube contre plus de 70m3 par seconde durant la nuit de samedi à dimanche. De nombreux petits lacs se sont formés dans les champs.

La centrale des pompiers du canton de Vaud est intervenue à plus de 400 reprises tandis que le numéro d'urgence 118 a reçu plus d'un millier d'appels et a dû renforcer ses effectifs. Dix-sept personnes ont répondu aux personnes sinistrées.

Maisons inondées

Les particuliers ont été nombreux à alerter la section vaudoise de l'Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels (ECA), notamment pour des maisons inondées. Six inspecteurs de la Division Incendie et Secours ont été engagés sur le terrain afin de coordonner les moyens.

Des barrages préventifs ont été érigés avec l'appui de la protection civile dans les situations les plus critiques. Des pompes spécifiques ont été livrées par l'ECA aux sapeurs-pompiers, voire même directement aux sinistrés. Dans certaines localités, les pompiers ont travaillé d'arrache-pied jusqu'à dimanche matin.

Une maison en périphérie de la rivière du Talent à Echallens a été évacuée préventivement. Mais les habitants ont pu être relogés immédiatement.

Routes sous l'eau

Les axes routiers n'ont pas échappé au petit cataclysme qui a secoué la région. La circulation sur l'autoroute entre Ecublens et Morges a été perturbée jusqu'à 00h30 dimanche par le débordement de la rivière du Bief à Préverenges. Plusieurs autres routes secondaires ont également dû être fermées momentanément.

Le trafic ferroviaire entre Payerne et Lausanne, perturbé depuis lundi dernier à la suite d'un glissement de terrain, n'a pas pu être normalisé comme prévu dimanche. Dans la nuit, les fortes pluies ont provoqué un nouvel éboulement et les travaux de déblaiement devront se prolonger jusqu'à vendredi, selon les CFF.

La Cellule "météo" de l'Etat major vaudois de conduite (EMCC) a été activée samedi soir afin de coordonner l'opération. Elle suivait encore de près la situation dimanche après-midi en étroite collaboration avec le Service vaudois des eaux, sols et assainissement (SESA). La situation s'est toutefois calmée dimanche vers la mi-journée.

Les intempéries n'ont pas épargné non plus le canton de Fribourg où les pompiers ont procédé à 38 interventions. Le nord du canton a été surtout touché, les districts de la Broye, de la Sarine et du Lac. Une trentaine d'inondations de caves ont été signalées, a indiqué la police cantonale fribourgeoise.

Foehn en montagne

En montagne, la journée de samedi a été surtout marquée par un foehn tempétueux. Le vent a été violent dans la région du Petit Cervin (VS) où Eole a soufflé jusqu'à 135 km/h. Dans la vallée uranaise de la Reuss, les rafales ont atteint jusqu'à 100 km/h, selon les météorologues. Quelques dégâts mineurs ont été signalés dans le canton d'Uri et des Grisons.

Sous l'effet du redoux, les températures ont largement dépassé la moyenne saisonnière dans certaines zones. A Eichberg, sur le versant st-gallois de la Vallée du Rhin, le baromètre a affiché 18 degrés. Le mercure est même monté samedi jusqu'à 19 degrés à Altdorf. Un temps plus sec est prévu pour la semaine à venir. (ats/nxp)

Créé: 12.11.2012, 14h50

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.