Mardi 26 mai 2020 | Dernière mise à jour 02:21

Canton des Grisons L'armée installe un pont provisoire à Bondo

Afin de rendre possible le retour des habitants, un pont de 46 mètres a été installé par l'état-major dans la commune grisonne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux mois après l'éboulement de Bondo (GR), le village dispose à nouveau d'une connexion sûre au monde extérieur: l'armée a installé mercredi un pont provisoire long de 46 mètres dans la localité évacuée.

Seule cette liaison rend possible le retour des habitants dans leurs maisons, a expliqué à l'ats Christian Gartmann, porte-parole de l'état-major de la commune de Bregaglia.

Samedi, les 65 premiers habitants sur les près de 150 personnes évacuées devraient pouvoir rentrer. Ce sont ceux dont les maisons se trouvent dans des zones sûres.

Jusqu'ici, le seul accès au village passait par un terrain menacé d'éboulements et ne pouvait être emprunté que moyennant d'importantes mesures de sécurité. Les habitants n'étaient autorisés à visiter leur domicile que brièvement et accompagnés par la protection civile.

Le 23 août, un important éboulement s'était produit au Piz Cengalo, dans une vallée latérale située en arrière de Bondo. La localité avait été touchée et évacuée. Huit randonneurs sont portés disparus depuis. (ats/nxp)

Créé: 11.10.2017, 16h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.