Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 15:15

Suisse Asile: les cantons qui renvoient peu seront punis

Les mauvais élèves en matière de renvoi des requérants d'asile risquent de perdre des subventions de la Confédération.

En Romandi, «on s'interroge sur les conséquences humaines d'un renvoi, et pas juste sur une application stricte d'une loi»,explique la porte-parole d'Amnesty International Suisse.

En Romandi, «on s'interroge sur les conséquences humaines d'un renvoi, et pas juste sur une application stricte d'une loi»,explique la porte-parole d'Amnesty International Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les cantons qui ne renvoient pas les requérants, selon les accords de Dublin s'exposent à des sanctions de Berne. Et en la matière, les Romands sont les moins appliqués, affirment Le Matin Dimanche dans son édition du jour.

Pour Nadia Boehlen, porte-parole d'Amnesty International Suisse, «il y a historiquement en Romandie un climat différent vis-à-vis de l'asile. On s'interroge sur les conséquences humaines d'un renvoi, et pas juste sur une application stricte d'une loi. Et on paie pour cela».

Lundi, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a fait savoir que Berne avait supprimé pour 6 millions de francs de subventions entre octobre 2016 et fin 2018 dans toute la Suisse pour un total de 304 cas. Deux tiers d'entre eux concernent le canton de Vaud qui s'assied ainsi sur 4 millions d'indemnités.

Selon une enquête de l'hebdomadaire de Tamedia, le reste des affaires s'est produit presque entièrement dans trois autres cantons romands: Neuchâtel, Genève et le Valais. Le premier s'est vu sucrer 805'000 francs; le second 600'000 francs; et le troisième 250'000 francs.

Pour Philippe Leuba, conseiller d'État vaudois en charge du dossier, la lecture est faussée. Il appelle le Secrétariat aux migrations (SEM) à observer les renvois effectifs qui sont effectués et pointe du doigt les autres cantons où des requérants finissent dans la clandestinité.

Créé: 17.03.2019, 10h13

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters