Lundi 22 avril 2019 | Dernière mise à jour 17:56

Suisse L'ATE dessine ses arguments contre le mitage

L'ATE veut faire la démonstration de l'avant et de l'après de l'étalement urbain sur la place de la gare de Berne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Association transport et environnement (ATE) fait valoir ses arguments pour l'initiative contre le mitage à l'aide d'un grand dessin à la gare de Berne. D'un côté elle dépeint verdure et peu de route, de l'autre «les conséquences de l'étalement urbain effréné».

Par cette action lundi sur la place de la gare de Berne, l'ATE veut faire clairement la démonstration de l'avant et de l'après de l'étalement urbain. «Nous nous trouvons dans un cercle vicieux qui nous mène tout droit au bétonnage de la Suisse et à des heures interminables d'embouteillages», prévient Ruedi Blumer, président de l’ATE, dans un communiqué lundi.

«C’est l’habitat de l’avenir»

L'initiative «Stopper le mitage - pour un développement durable du milieu bâti» sera soumise au vote le 10 février. Elle doit mettre fin à la croissance démesurée du trafic routier et à son cortège d’embouteillages par le frein à l'étalement qui favorisera les déplacements à pied, à vélo, ou avec les transports publics, selon l'ATE. Dans les zones peu densément construites, 80% des distances journalières se font en voiture, avance l'association.

Une situation qui s'améliore dans les zones les plus densément construites, avec plus de 50% des distances journalières effectuées via une mobilité durable. «Des lotissements sans voitures apparaissent dans toujours plus de villes. C’est l’habitat de l’avenir», ajoute Lisa Mazzone, vice-présidente de l’ATE.

L'initiative des Jeunes Verts contre le mitage veut mettre une limite à l’extension des zones à bâtir. Sa mesure phare prévoit que toute nouvelle parcelle à bâtir doit être compensée par le déclassement d'une parcelle agricole de valeur équivalente de la zone à bâtir. (ats/nxp)

Créé: 23.01.2019, 13h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.