Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 23:59

Animaux Les attaques aux appâts piégés se multiplient

Selon diverses associations, un nombre grandissant de personnes en Suisse s'en prennent sournoisement aux chiens.

Image: Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au cours des dernières semaines, les attaques aux appâts piégés se sont multipliées en Suisse. Début avril, un promeneur de Lützelflüh (BE) est tombé sur un cervelas contenant deux grosses lames de cutter. Près d'un mois plus tôt, une habitante de Courtételle (JU) avait découvert des boulettes de viande contenant de la mort-aux-rats en promenant son toutou. Un chien avait alors été intoxiqué. Après avoir vomi, il avait néanmoins pu être soigné par un vétérinaire.

«C'est précisément cela qui nuit à l'image du chien»

D'après Gerald Dick, qui dirige le bureau suisse de Quatre pattes, ce type d'attaques serait en effet en hausse ces derniers temps. Il ne peut cependant pas s'exprimer avec certitude puisqu'aucune statistique n'est réalisée par l'association. Reste que son impression est également partagée par Hansueli Beer, président de la société cynologique suisse.

Pour lui, la manière dont certaines personnes s'occupent de leur chien y est pour quelque chose. «Nombreux sont ceux qui se prennent un chien en guise d'accessoire de mode ou pour se donner un genre. Et ce sont souvent ces personnes qui ne s'occupent pas correctement de leur animal. C'est précisément cela qui nuit à l'image du chien», explique-t-il à 20 Minuten.

«Plus il y a de chiens, plus le risque de conflits est élevé»

Heinz Lienhard, président de la Protection suisse des animaux, n'exclut pas non plus une baisse de la tolérance envers les chiens au sein de la population. «De nos jours, la Suisse compte plus de chiens qu'avant. Et pas tous sont dressés correctement. Plus il y a de chiens, plus le risque de conflits est élevé.»

Il pense cependant que seule une personne souffrant d'une maladie mentale est capable de confectionner de tels appâts piégés ayant pour but la mort des animaux.

Créé: 23.04.2018, 14h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.