Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 00:41

Humeur Attention, une toile peut en cacher une autre

Smartvote, l'application qui indique avec quel(s) politique(s) vous êtes en affinité ne vous dit pas toute la vérité sur les candidats et les candidates.

Smartvote est devenu un passage obligé pour des milliers de candidats. Mais bien souvent, il ne fait que confirmer ce qu'on savait déjà sur tel ou telle. Ceux qui se découvrent dans le mauvais parti sont rares...

Smartvote est devenu un passage obligé pour des milliers de candidats. Mais bien souvent, il ne fait que confirmer ce qu'on savait déjà sur tel ou telle. Ceux qui se découvrent dans le mauvais parti sont rares...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Kurt s'est porté candidat sur une liste UDC. Il répond au questionnaire de smartvote au plus près de sa conscience et patatras, il découvre qu'il est trop à gauche, il a un profil PLR! Il est encore temps pour lui de se corriger, en reprenant question après question, de comprendre là où il a dérivé. Il se rend compte alors qu'il a été trop mou sur la question européenne...

Pléthore, disent-ils...

Voilà une des applications possibles de smartvote pour les candidats et candidates. Savoir s'ils sont dans le bon parti... En ce mois d'août, les listes sont tombées comme des petits pains dans les chancelleries. Pléthore, disent-ils. Au sens strict, pléthore signifie «une abondance excessive de quelque chose». Mais en démocratie, il n'y a jamais trop de monde pour avoir un vrai choix!

71% l'on déjà fait

Et là, Dieu merci, il y a smartvote qui nous aide. 71 % des candidats et candidates ont déjà fait leur profil sur le site de la toile d'araignée. Immigration, baisse d'impôts, âge de la retraite, logements sociaux, mariage pour tous, euthanasie à la carte... En remplissant le questionnaire, le «rapide» ou le «deluxe», on se laisse guider sur la smartspider. Peu de surprise, les candidats de gauche sont bien à gauche et ceux de droite bien à droite.

A la fin, cerise sur le gâteau électoral, on peut connaître le ou la candidate le ou la plus proche. On ne peut être qu'émerveillé d'en avoir un ou une qui a répondu presque la même chose (plus de 80 %). On pourrait partir en vacances avec sans risque, toujours d'accord sur à peu près tout. A l'autre bout du classement (moins de 20%) on trouve l'adversaire idéal, la tête qui ne nous revient pas. On la pressentait un peu.

Le pays du smartvote plat

Tous ces smartvote sont des cartes de visite bien pratiques. Mais au Parlement, cela se complique. Durant chaque législature, des milliers de votes se concentrent finalement vers un point de consensus qui bouge peu, le centre de la cible. Les extrêmes rejoignent le milieu, la toile s'y concentre, équilibrée comme un octogone parfait, taillé dans le cristal du consensus.

Le pouvoir est ailleurs

Entre deux campagnes, la politique suisse est un long apprentissage de l'humilité. Le pouvoir est ailleurs, n'ayons pas peur de l'affirmer, il n'est pas dans la smartspider. Il est autour, dans des lobbies, des conseils, des faîtières, des fondations, des cercles, des clubs, des associations, des coteries, des comités, des offices, des officines, etc. Tout cela forme une autre toile d'araignée, bien plus réelle, où chacun tente de tenir le bout d'un fil pour exister.

Créé: 27.08.2019, 15h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.