Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 12:25

Canton du Valais Aucun camion ne peut plus emprunter le viaduc

Tous les véhicules lourds sont désormais bannis sur le viaduc de Riddes (VS) enjambant l'autoroute A9. La faute aux dégradations sur l'ouvrage.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dès ce lundi 15 heures, les véhicules de plus de 3,5 tonnes ne peuvent plus emprunter le viaduc, a annoncé le même jour le canton du Valais dans un communiqué. Les véhicules de plus 40 tonnes avaient déjà été interdits sur cet ouvrage le 24 juin dernier.

Cette mesure a été prise à titre de précaution afin de garantir la sécurité structurale du viaduc et jusqu'au terme des investigations complémentaires, a ajouté le canton. Les altérations observées concernent les «câbles de précontraintes», une technique de construction qui consiste à introduire des efforts internes à l?aide de câbles tendus dans le béton.

Décisions à la fin de l'été

L'inspection de l'ouvrage a eu lieu dans le cadre des travaux de rénovation en cours sur l'A9, qui se concentrent actuellement sur le secteur Saxon-Riddes. Ces contrôles des ouvrages d'art sont toujours effectués lors de tels travaux, conjointement entre le canton et la Confédération, précise le communiqué.

Les décisions définitives concernant le maintien de ces mesures, d?éventuelles autres restrictions ou encore les travaux à entreprendre sur le viaduc seront annoncées à la fin de l?été, indique encore le canton.

Propriété conjointe de l'Office fédéral des routes et du canton du Valais, le viaduc de Riddes permet à la route cantonale T9 de passer sur le Rhône, sur plusieurs routes et chemins communaux, sur l'autoroute A9 ainsi que sur les voies CFF de la ligne ferroviaire du Simplon. (ats/nxp)

Créé: 08.07.2019, 13h05

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.