Mercredi 13 novembre 2019 | Dernière mise à jour 14:46

Fauchages Aurore ne sera plus seule pour sauver les faons neuchâtelois

Le financement participatif lancé pas SOS Chats a dépassé les espoirs les plus fous et permettra d'acheter de nouveaux engins de surveillance.

Les faons cachés dans les hautes herbes sont menacés par les faucheuses. Grâce à un drone équipé d'une caméra thermique, Aurore Lecerf les repère et les sauve.

Les faons cachés dans les hautes herbes sont menacés par les faucheuses. Grâce à un drone équipé d'une caméra thermique, Aurore Lecerf les repère et les sauve. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Son visage incarne le sauvetage des faons. Depuis jeudi dernier, Aurore Lecerf (24 ans) est «super heureuse», comme en témoigne Tomi Tomek, fondatrice à Noiraigue (NE) du refuge SOS Chats. Motif: le financement participatif organisé pour acheter des drones supplémentaires a rapporté deux fois plus que les 10 000 francs escomptés.

Avec son drone équipé d'une caméra thermique, Aurore Lecerf a sauvé cet été 30 faons menacés par une faucheuse sur 44 parcelles survolées. Mais cette bénévole jurassienne a dû refuser plusieurs demandes, par manque de temps.

L'appel à l'aide d'Aurore Lecerf a été bien entendu. Photo DR

Brigitte Bardot se réjouit

Les 20 960 francs obtenus par crowdfunding auprès de 184 contributeurs financeront l'achat de deux ou trois engins qui seront pilotés par des bénévoles disposés à se lever à 4 heures du matin pour cinq heures de quadrillage, avant le réchauffement du sol. Des personnalités comme Lauriane Gilliéron ou Brigitte Bardot s'en sont réjouies.

La gêne ressentie par Tomi Tomek, c'est le sentiment de se substituer au Service neuchâtelois de la faune: «Ceux qui se sont adressés aux pouvoirs publics pour la surveillance d'un champ ont été dirigés vers nous. C'est un peu simple, non?», interroge la protectrice des animaux.

Créé: 12.08.2019, 12h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.