Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 10:47

Clubbers en quarantaine Les autorités zurichoises déçues du comportement des fêtards

De nombreux clients de la boîte de nuit investie par un «super-propagateur» du coronavirus samedi soir ont laissé de fausses adresses mail et n’ont pas respecté les distances sociales.

«Mettre un faux nom ne suffit pas», a averti la conseillère d'Etat Natalie Rickli.

«Mettre un faux nom ne suffit pas», a averti la conseillère d'Etat Natalie Rickli. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton de Zurich se dit inquiet après la soirée dans un club qui a entraîné la mise en quarantaine de 300 personnes en raison du coronavirus. Beaucoup de clients du club ont laissé des fausses adresses e-mail sur la liste de présence. Cette attitude a fortement handicapé le travail des traceurs.

Contrôler les noms

De nombreux fêtards ont insulté les personnes chargées de les retrouver pour les informer de la situation, a souligné dimanche la conseillère d'Etat Natalie Rickli (UDC), en charge du département de la santé du canton de Zurich, lors d'une conférence de presse.

La magistrate s'est dite déçue par le fait que ce week-end non plus, les fêtards n'ont pas respecté les règles de distance sociale. Des messages et images transmis sur les médias sociaux l'ont montré.

Mme Rickli a appelé les propriétaires de clubs à contrôler les cartes d'identité des clients: «Mettre un faux nom ne suffit pas». Si les consignes ne sont pas respectées, les autorités pourraient à nouveau fermer les clubs, a-t-elle averti.

Super-propagateur

Le canton de Zurich a annoncé samedi soir son premier «superspreader» du Covid-19, un super-propagateur du virus. Un client d'une boîte de nuit à Zurich le 21 juin a été testé positif quatre jours plus tard. Cinq visiteurs du club ont été infectés.

Le cas a été signalé au médecin cantonal. Ses services ont alors pris contact avec le propriétaire du club. Grâce à la liste de présence qu'il a établie, l'équipe de traçage cantonale a pu informer samedi les clients présents le 21 juin en même temps que le super-transmetteur qu'ils doivent observer une quarantaine.

Près de 300 personnes, visiteurs et employés du club, doivent s'y soumettre pendant dix jours. La quarantaine a été ordonnée par les services du médecin cantonal.

Les super-transmetteurs du virus sont des personnes infectées par le Covid-19 qui sont, pour des raisons inconnues, très contagieuses.

Créé: 28.06.2020, 19h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.