Dimanche 21 octobre 2018 | Dernière mise à jour 18:54

Suisse Avalanches: un mort et des randonneurs sauvés

Au moins trois des coulées qui se sont déclenchées depuis dimanche ont emporté une dizaine de personnes.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une quantité de neige record avant les fêtes, une météo exceptionnellement douce et des vents tempétueux ensuite: tout était réuni pour des avalanches. Et ça n'a pas manqué: une personne est morte et plusieurs autres secourues de justesse depuis dimanche en Suisse.

Au moins trois des avalanches qui se sont déclenchées depuis dimanche dans les Alpes suisses ont emporté près d'une dizaine de randonneurs à ski ou à raquette. Tous ont pu être localisés et extraits de la masse neigeuse, mais l'un d'entre eux a succombé à ses graves blessures.

Ce dernier est mort à l'hôpital où il avait été héliporté, après avoir été dépisté par un chien, dimanche peu après 17 heures au-dessus de Kandersteg (BE). Alors qu'il revenait d'un tour à raquette avec deux compagnons, une plaque de neige s'est détachée juste au-dessus d'eux, dans le secteur du Hohtürli.

Ses deux compagnons d'infortune ont été retrouvés plus vite, sur le cône d'avalanche. Ils ont été récupérés au moyen d'un treuil et héliportés à l'hôpital pour un contrôle qui n'a pas révélé de blessure.

Grisons

Les autres coulées se sont toutes abattues le même jour, dans les Grisons, où une Allemande de 35 ans a été grièvement blessée à la mi-journée, alors qu'elle cheminait à raquette à neige du col de l'Oberalp vers la cabane Maighels. C'est son compagnon, un compatriote de 40 ans, qui n'a été que peu enseveli, qui a donné l'alerte au moyen d'un téléphone portable. Ils s'en sort avec une jambe cassée.

La femme a été localisée par un chien d'avalanches, à une profondeur d'environ 50 centimètres. Elle a été héliportée à l'hôpital cantonal à Coire dans un état critique.

Plus chanceux

Quatre autres randonneurs à ski ont connu plus de chance dimanche dans l'après-midi. Tous ont été emportés par l'avalanche qu'ils ont eux-mêmes déclenchée en descendant du Piz Belvair, à Zuoz (GR), mais un seul a été légèrement recouvert de neige.

Deux autres randonneurs, qui eux montaient vers le Piz Belvair, ont en revanche été complètement recouverts par la coulée. Ils ont pu être sauvés à temps grâce à leur équipement de recherche anti-avalanche par le groupe à l'origine de la coulée, selon la police cantonale. Heliportés à l'hôpital pour un contrôle, tous deux s'en sortent indemnes.

Les services de météo annonçaient pour ce passage d'une année à l'autre un danger d'avalanche «fort» sur l'ensemble du Valais et des Alpes centrales. Dans les Grisons, il était «marqué». Toutes les conditions étaient en effet réunies. La couche de neige était importante et la température s'est fortement radoucie dimanche et lundi.

Interventions de la Rega

Cette situation critique a également été vécue par la Rega. Entre le 31 décembre et le 1er janvier, les équipes de secours sont intervenues 160 fois, indique mardi la garde aérienne suisse de sauvetage.

Pour la seule Saint-Sylvestre, la centrale d'intervention de la Rega a organisé environ 110 missions hélicoptères; un nouveau record pour une journée. Dans près des deux tiers des cas, les équipages sont intervenus suite à des accidents de sports d'hiver. La Rega a aussi été engagée après des avalanches.

(ats/nxp)

Créé: 02.01.2018, 19h54

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.