Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 08:00

Suisse Baisse des demandes d'asile en août

Quelque 1193 demandes d'asile ont été déposées le mois dernier en Suisse, selon les chiffres du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM).

Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse a enregistré moins de demandes d'asile au mois d'août. Et les migrants qui ont traversé la Méditerranée ont été plus nombreux à débarquer en Espagne plutôt qu'en Italie.

En août, 1193 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit 181 de moins que le mois précédent (-13,2 %), peut-on lire mardi dans un communiqué du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Par rapport au mois d’août de l’année dernière, la diminution a été de 29,4 % (-497).

Le nombre de migrants arrivant sur les côtes italiennes après la traversée de la Méditerranée est resté à un niveau très bas au mois d’août avec près de 1550 personnes. Ils ont été plus nombreux à débarquer en Espagne, quelque 6000 personnes.

Suisse: pas le 1er pays de destination

La Suisse ne constitue pas le premier pays de destination des migrants qui arrivent en Europe, que ce soit en Espagne, en Italie ou en Grèce.

En août, le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) a traité 2376 demandes d’asile en première instance. Parmi elles, 394 ont abouti à une décision de non-entrée en matière (dont 330 sur la base de l’accord de Dublin), 589 à l’octroi de l’asile et 812 à l’admission provisoire. Le nombre de demandes en suspens en première instance s’élève à 14'011, en baisse de 991 unités par rapport au mois précédent.

Les principaux pays de provenance des requérants en Suisse restent, en août, l’Érythrée avec 209 demandes, soit 51 de moins qu’en juillet 2018, et la Syrie (109 demandes; -36). Puis viennent l’Afghanistan (99 demandes; -16), la Turquie (98 demandes; -19), et l’Irak (74 demandes; 2).

Toujours au mois d’août, 509 personnes ont quitté le pays sous le contrôle des autorités. La Suisse a demandé à d’autres États Dublin de prendre en charge 516 requérants, dont 161 ont été transférés. La Suisse a reçu de son côté 569 demandes de prise en charge émanant d’autres États Dublin, et 100 personnes ont été transférées sur son territoire.

Syriens réinstallés en Suisse

Pendant la même période, 68 personnes de nationalité syrienne sont arrivées en Suisse dans le cadre du programme de réinstallation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Le Conseil fédéral avait décidé, en décembre 2016, d’admettre en l’espace de deux ans un contingent de 2000 victimes du conflit syrien.

Jusqu’à fin août 2018, 1232 personnes ont ainsi été accueillies en Suisse. Ce programme s’adresse à des personnes particulièrement vulnérables qui se trouvent en Syrie ou dans les pays voisins, auxquelles le HCR a reconnu le statut de réfugié. (ats/nxp)

Créé: 11.09.2018, 11h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.