Lundi 18 décembre 2017 | Dernière mise à jour 19:04

Suisse Ne pas baisser la garde contre les pesticides

Le Parlement souhaite que la Suisse continue à prendre des mesures sur l'utilisation de pesticides pour les abeilles.

En 2016, treize cas d'intoxications d'abeilles aux produits phytosanitaires ont été recensés. Un record.

En 2016, treize cas d'intoxications d'abeilles aux produits phytosanitaires ont été recensés. Un record. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Suisse doit prendre des mesures pour réduire les risques liés à l'utilisation de pesticides pour les abeilles et les autres pollinisateurs. Se ralliant tacitement au National, le Conseil des Etats a accepté jeudi tacitement de maintenir une motion demandant au gouvernement d'agir d'ici 2023.

Il voulait d'abord classer le texte comme l'y invitait le Conseil fédéral. Mais la Chambre du peuple a refusé en juin par 84 voix contre 78.

Les sénateurs estiment finalement aussi le classement prématuré. Cela donnerait un mauvais signal alors que la situation reste inquiétante, a justifié Brigitte Häberli (PDC/TG). Selon la faîtière des associations apicoles Apisuisse, 20% des populations d'abeilles n'ont pas survécu l'hiver dernier.

Un record

Apisuisse a dénoncé au début du mois un nombre d'intoxications d'abeilles aux produits phytosanitaires jamais aussi élevé que cette année. Sur les treize cas prouvés (moins de six par an entre 2010 et 2016), sept impliquaient des néonicotinoïdes, selon le service sanitaire apicole.

L'Office fédéral de l'agriculture a suspendu depuis décembre 2013 les autorisations de trois pesticides mortels pour les abeilles dans les cultures de maïs et de colza. L'Union européenne l'a fait aussi et envisage de durcir encore la loi. (ats/nxp)

Créé: 28.09.2017, 09h13

Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.