Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 13:30

Economie La BCBE améliore sa rentabilité semestrielle

Le produit d'exploitation de la Banque Cantonale Bernoise a progressé, tout comme le bénéfice net. Néanmoins, la direction reste prudente face aux aléas géopolitiques.

La banque anticipe ainsi pour l'ensemble de 2019 «un résultat annuel égalant au moins celui de l'exercice précédent».

La banque anticipe ainsi pour l'ensemble de 2019 «un résultat annuel égalant au moins celui de l'exercice précédent». Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Banque Cantonale Bernoise (BCBE) a augmenté ses recettes et la rentabilité au premier semestre. Pour l'ensemble de l'exercice, la direction affiche la prudence et mise sur un résultat au moins stable.

Le produit d'exploitation total a progressé de 5,3%, à 221,7 millions de francs, entre janvier et fin juin, tandis que les charges d'exploitation ont été réduites de 1% à 125,2 millions, a indiqué vendredi l'établissement cantonal.

Dans le détail, le résultat net des opérations d'intérêt a augmenté de 8%, à 146,7 millions de francs. Celui des opérations de commissions et de prestations de services a par contre reculé de 2,3%, à 51,8 millions, tandis que les opérations de négoce ont affiché une croissance de 2,6%, à 11,2 millions.

Bénéfice en hausse

En matière de rentabilité, le résultat d'exploitation a fortement augmenté de 21,7%, à 79,7 millions, profitant d'une baisse des corrections de valeur, amortissements et provisions. Le bénéfice net s'est, lui, tout juste amélioré de 1,9%, à 59,1 millions de francs, du fait notamment d'une augmentation des réserves pour risques bancaires.

Au bilan, les prêts à la clientèle se sont accrus de 4,9%, à 24,8 milliards, dont 22,2 milliards (2,9%) de créances hypothécaires. Les dépôts de la clientèle ont pour leur part gonflé de 1,1 milliard à 23,1 milliards.

La somme du bilan a marqué un «niveau record» à 32,4 milliards, a détaillé la BCBE dans un communiqué. L'établissement affiche un ratio de fonds propres durs selon les normes de Bâle III de 18,7%, légèrement amélioré de 0,1 point de pourcentage sur un an.

Prudence

Face aux aléas géopolitiques, notamment le litige commercial entre la Chine et les Etats-Unis et le ralentissement conjoncturel mondial, la direction de la BCBE se montre prudente. Elle anticipe ainsi pour l'ensemble de 2019 «un résultat annuel égalant au moins celui de l'exercice précédent».

Andreas Schafer a par ailleurs été nommé à la direction générale de la banque cantonale, qu'il intégrera au plus tard le 1er décembre. Il a également été nommé à la tête du département clientèle de placement-grands clients.

M. Schafer a occupé divers postes en Suisse et à l'étranger pour Credit Suisse et assure depuis 2012 les fonctions de directeur du département clientèle entreprises pour la région bernoise au sein de la banque aux deux voiles. (ats/nxp)

Créé: 09.08.2019, 09h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.