Mercredi 16 janvier 2019 | Dernière mise à jour 14:30

Rémunérations abusives Le beau-fils de Christoph Blocher rue dans les brancards

Le beau-fils du milliardaire et mari de la patronne d'Ems-Chemie soutient publiquement l'initiative contre les rémunérations abusives de Thomas Minder. Sans l'avis de Christoph Blocher et contre celui de l'UDC.

Roberto Martullo s'écarte à la fois de la ligne de l'UDC et de celle de son beau-père Christoph Blocher en soutenant ouvertement l'initiative contre les rémunérations abusives.

Roberto Martullo s'écarte à la fois de la ligne de l'UDC et de celle de son beau-père Christoph Blocher en soutenant ouvertement l'initiative contre les rémunérations abusives. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce n'est pas une rumeur qui n'aurait jamais dû filtrer hors des murs de la famille Blocher. Bien au contraire, c'est par un communiqué diffusé en tant que président de la section de l'UDC de Meilen (ZH) que Roberto Martullo laisse apparaître son soutien à l'initiative contre les rémunérations abusives.

Questionné jeudi par le Tages-Anzeiger, le beau-fils du milliardaire confirme: «Le contre-projet ne couvre au mieux que 40% de l'initiative. C'est la raison pour laquelle je suis pour la version dure».

Sans l'avis de beau-papa

Roberto Martullo ne cache pas que sa prise de position en faveur de «l'initiative Minder», sur laquelle le peuple suisse se prononcera en mars 2013, lui vaut quelques problèmes dans son proche entourage.

«Quand je suis persuadé de quelque chose, je ne peux pas ternir compte des états-d'âme du beau-père», résume-t-il. Du reste, Christoph Blocher, comme Magdalena Martullo-Blocher, son épouse , «ne se sont pas encore totalement décidés», ajoute-t-il.

L'initiative aurait du reste peu d'effet sur la patronne d'Ems-Chemie, qui en 2011 a touché un salaire de 1,23 million de francs. «Les entreprises industrielles bien gérées ne paient pas de bonus excessifs».

Vote serré

La prise de position de Roberto Martullo ravit Thomas Minder. Aussitôt, celui-ci a invité le beau-fils de Christoph Blocher à mener, dans sa commune de Meilen (ZH), un débat contradictoire face à Hans Hess, chef de Swissmem.

Ce sera en l'absence du patriarche, dont Thomas Minder continue d'espérer qu'il soutiendra en fin de compte son initiative. Cela même si, selon la NZZ, Christoph Blocher est plutôt favorable au contre-projet.

Au sein de l'UDC de Meilen, tout le monde n'a pas apprécié l'idée du président Martullo de publier un communiqué. D'autant moins que le vote consultatif réalisé dans la section n'a permis de dégager qu'une faible majorité de 8 voix contre 7 en faveur de l'initiative Minder. La présidente de l'UDC pour le district de Meilen «ne trouve pas ça très adroit». (nxp)

Créé: 30.08.2012, 17h33

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.