Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 10:42

Débat Genève-Berlin: quand le train est dix fois plus cher que l'avion

Pour un couple qui veut aller aux marchés de Noël à Berlin, le prix de l'aller-retour est quasi dix fois moins cher qu'en train... Aujourd'hui, easyJet promet qu'il va compenser ses émissions carbone en plantant des arbres.

Le voyage en avion de Genève à Berlin, aller et retour, produit 0,8 tonne de CO2 pour deux personnes. Pour compenser il faudrait planter quatre arbres.

Le voyage en avion de Genève à Berlin, aller et retour, produit 0,8 tonne de CO2 pour deux personnes. Pour compenser il faudrait planter quatre arbres. Image: le matin/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Albert et Christine ont décidé d'aller passer quelques jours dans la semaine du 9 décembre décembre prochain à Berlin. Ils se sont promis une petite escapade romantique pour visiter les fameux marchés de Noël qui embellissent la capitale allemande, celui de la vieille ville de Spandau, le Gendarmenmarkt, celui de l'Alexanderplatz ou encore de la Postdamer Platz.

A moins de vingt francs

Ni une ni deux, Albert est client d'easyJet et là, il n'en revient pas. Il arrive à obtenir des billets aller-retour pour 39 francs... Soit moins de 20 francs par voyage. Avec sa femme, ils ont choisi l'option la plus simple, celle de voyager léger: «On sait qu'on devrait aller en train aujourd'hui, fait remarquer Christine, mais tout de même la différence est beaucoup trop grande. Le train n'est pas loin de dix fois plus cher».

258 francs sans demi-tarif

Effectivement, le coût du même trajet par le rail a de quoi être dissuasif pour une balade de ce genre. Avec un demi-tarif du côté suisse, l'offre normale pour Genève-Berlin est de 194 francs en 2e classe. Mais sans le demi-tarif ce serait 258 francs... Certes on peut acheter des billets à l'avance et faire baisser la facture jusqu'à 150 francs. Pour deux personnes, cela ferait tout de même 300 francs, à condition toujours d'avoir le demi-tarif.

Sept fois plus long en train

Il y aussi la question du temps. En avion la distance est de 878 km et le vol fait environ 1 h 30. En train, la durée du trajet est en moyenne de 10 h 30. En comptant l'aller et le retour, le train prend presque une journée. «C'est vrai, dit Albert, il faut se poser la question si ce genre de trajet se justifie pour aller aux marchés de Noël à Berlin en train... Mais avec l'avion si bon marché, les gens ont pris l'habitude de voyager ainsi».

Un jour historique pour easyJet

La compagnie aérienne low cost easyJet, régulièrement pointée du doigt pour remplir le ciel d'avions et de CO2, a communiqué qu'elle vivait, ce mardi, un vol historique: «Ce matin, le vol Easyjet EJU5841 de Berlin à Vienne est entré dans l'histoire. Parce qu'à partir d'aujourd'hui, nous allons compenser les émissions carbone issues du carburant utilisé pour l'ensemble de nos vols internationaux et intérieurs». Pour l'info, Berlin-Vienne est un peu plus court que Berlin-Genève avec 523 km.

Une compensation par tonnes

EasyJet se veut la «première grande compagnie aérienne au monde» à vouloir agir ainsi pour la planète. Concrètement, elle s'engage à s’assurer que «pour chaque tonne de CO2 émise par nos avions, il y a une tonne de CO2 en moins dans l’atmosphère. Cela est possible en investissant dans des projets qui éliminent physiquement le CO2 de l’air, la plantation d’arbres par exemple, ou la lutte contre la déforestation.»

Presque une tonne pour le couple

Justement... D'après le calculateur du site myclimate.org, le vol aller-retour Genève-Berlin produit pour une personne, 0,4 tonne de CO2. Pour le couple Albert et Christine, cela représente 0,8 tonne. Le site propose de compenser le bilan carbone de cette balade de Noël par des aides financières de 24 francs pour des projets de reboisement ou d'aide à l'étranger ou pour 70 francs en Suisse. Un autre site calculcarbone.org propose de calculer la compensation en arbres. Dans le cas présent cela ferait quatre arbres à planter...

Mais si possible pas des sapins de Noël; plutôt des plus durables.

Eric Felley

Créé: 19.11.2019, 16h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.