Mardi 25 juin 2019 | Dernière mise à jour 21:16

Grand Conseil Berne réduit en cendres les «cannabis social club»

Le Parlement du canton de Berne a accepté une motion UDC exigeant l'interdiction d'essais de culture, distribution et consommation de cannabis dans le cadre d'associations contrôlées.

Image: ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Grand Conseil bernois s'oppose à la culture, à la distribution et à la consommation de cannabis dans le cadre d'associations contrôlées, les «cannabis social club».

Il a accepté ce mardi 18 novembre par 74 voix contre 68 une motion UDC exigeant l'interdiction de tels essais.

L'UDC ainsi qu'une majorité des élus du PLR et du Parti évangélique se sont prononcés en faveur d'une interdiction de ce modèle. Ils jugent irresponsable de vouloir autoriser la remise de cannabis, produit qu'ils estiment nuisible à la santé.

Le gouvernement bernois devra aussi intervenir auprès des autorités fédérales pour que l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), qui est compétent pour autoriser la légalisation du cannabis dans les clubs sociaux, refuse toute autorisation.

Cette pratique, notamment en vigueur en Espagne, vise à limiter les effets du marché ouvert des stupéfiants. Pour ses partisans, un tel modèle ne constitue en aucun cas une libéralisation du cannabis, mais permet un contrôle et une meilleure prévention. Un projet pilote a aussi été évoqué dans le canton de Genève.

Dans un «cannabis social club», les consommateurs s'organisent en association. Ils s'acquittent d'une cotisation en fonction de leur consommation qu'ils peuvent effectuer au club ou chez eux. Ce système permet de contrôler la qualité des produits et leur teneur en THC et de séparer les marchés du cannabis des drogues plus dangereuses. (ats/nxp)

Créé: 18.11.2014, 14h53


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.