Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 07:11

Sécurité aérienne Berne ne veut pas se lier les mains sur de nouveaux avions de combat

Le Conseil fédéral refuse de soumettre au Parlement d'ici fin 2016 un plan directeur sur la sécurisation durable de l'espace aérien.

Une commission du National demande une proposition et un calendrier pour la mise hors service des Tiger et la maintenance des FA-18.

Une commission du National demande une proposition et un calendrier pour la mise hors service des Tiger et la maintenance des FA-18. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Berne ne veut pas se lier les mains, notamment financièrement, concernant l'achat de nouveaux avions de combat. Le Conseil fédéral refuse de soumettre au Parlement d'ici fin 2016 un plan directeur sur la sécurisation durable de l'espace aérien, comme le demande une commission.

Dans une motion, la commission de la politique de sécurité du National souhaite un calendrier pour la mise hors service des Tiger et la maintenance des FA-18. Elle demande une proposition concernant le financement des futurs avions à acheter après le refus populaire du Gripen. Le plan directeur devrait en outre préciser quelles mesures seront prises pour assurer la sécurité aérienne 24 heures sur 24.

Dans sa réponse publiée vendredi, le gouvernement estime inutile d'élaborer de nouveaux concepts. La charge de travail serait considérable, pour une plue-value minime. Sans compter que cela pourrait déboucher sur des doublons.

Le Conseil fédéral rappelle que le Parlement planche déjà sur la réforme de l'armée. Le National vient de porter un sérieux de coup de semonce à ce projet, l'UDC l'ayant refusé faute d'avoir obtenu assez de garanties sur un budget militaire de 5 milliards par an.

Le gouvernement s'attelle en outre à son futur rapport sur la politique de sécurité, prévu pour la mi-2016, et est en train de planifier ses prochains programmes d'armement. Un plan directeur est prévu dans ce cadre qui ne se concentre pas uniquement sur l'espace aérien et qui sera soumis régulièrement aux commissions parlementaires compétentes.

Le Conseil fédéral rappelle en outre que l'heure est aux économies à la Confédération et que l'armée doit en outre pouvoir réagir avec souplesse face à des impondérables liés aux menaces, au marché ou à la technologie. (cht/ats/nxp)

Créé: 03.07.2015, 10h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.