Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 17:50

Suisse Bientôt la carte d'identité biométrique obligatoire?

Après le passeport biométrique, la Suisse va peut-être devoir adopter la carte d'identité biométrique sous la pression de Bruxelles.

La carte d'identité contiendra peut-être une puce avec nos données biométriques.

La carte d'identité contiendra peut-être une puce avec nos données biométriques. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après le passeport biométrique, les Suisses vont peut-être être obligés d'avoir des cartes d'identité biométriques. Et ce sous la pression de l'Union européenne (UE), révèlent l'Aargauer Zeitung et la Luzerner Zeitung lundi.

En effet, la Commission européenne a présenté la semaine dernière à Strasbourg un paquet de propositions sur la sécurité. Parmi elles, se trouve l'introduction de cartes d'identité nationales biométriques, un projet qui vise à «contrecarrer la fabrication de documents frauduleux dont les terroristes et les criminels peuvent se servir pour entrer dans l'UE à partir d'un pays tiers», avait expliqué alors la commission.

Suisse obligée de suivre

Si cette proposition devait entrer en vigueur dans l'UE, la Suisse, en tant qu'Etat membre de l'espace Schengen, devra sans doute introduire ces cartes. Elle avait déjà dû en faire autant avec le passeport biométrique en 2010, un passeport approuvé de justesse par le peuple en mai 2009.

Hic: la presse alémanique révélait il y a deux semaines que Berne a gelé son projet d'équiper dès 2021 les futures cartes d'identité d'une puce électronique contenant, comme pour les passeports, les empreintes digitales ainsi qu'une photo du visage de son propriétaire. Car la réglementation internationale ne l'exigerait pas.

Interrogé par le journal, l'Office fédéral de la police, Fedpol, a dit avoir pris note des travaux de la Commission européenne et suivre leur évolution.« Jusqu'ici, seule une introduction de la carte dans les 28 pays de l'UE a été discutée», explique cependant son porte-parole Niklaus Sarbach.« Mais il n'en est pas encore question pour l'espace Schengen», souligne-t-il. Le calendrier suisse reste donc pour l'instant inchangé.

Dans l'espace Schengen aussi

Mais selon les deux journaux alémaniques, qui évoquent un rapport de 140 pages établi par la Commission européenne, les Etats membres de Schengen devraient être concernés par le projet. D'autant que le concept de la libre circulation entre les pays ne peut fonctionner que s'il existe des normes minimales en matière de documents à posséder.

Mais si la carte d'identité biométrique est inévitable, la Suisse serait prête, selon Fedpol. Car sa base juridique a déjà été établie lors de la préparation du passeport biométrique. Et Berne cherche déjà, via un appel d'offres, une entreprise capable de produire les puces électroniques nécessaires.

Créé: 23.04.2018, 10h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.