Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 01:26

Partenariat Ce billet à gratter fleure bon la fête de Noël

La Loterie Romande vient de lancer un nouveau jeu olfactif qui libère une odeur de pain d’épices. De quoi se mettre dans l’ambiance des réjouissances de fin d’année.

Le billet olfactif Pain d’épices se décline en deux versions: une masculine, à gauche, et une féminine.

Le billet olfactif Pain d’épices se décline en deux versions: une masculine, à gauche, et une féminine. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qui a dit que l’argent n’avait pas d’odeur? Certainement pas celle ou celui qui gagnera le gros lot de 50 000 francs au nouveau jeu lancé mardi dernier par la Loterie Romande. Son nom: «Pain d’épices». Sa particularité: ce billet à gratter dégage – justement en grattant – des effluves basés sur un savant mélange de senteurs traditionnelles où percent la cannelle, le gingembre et le clou de girofle.

De fait, «Pain d’épices» obéit déjà à une tradition. Après le succès de «Bougie», le premier billet olfactif de la Loterie Romande qui sentait la cannelle et était aussi apparu l’an passé à la même période, la Loterie Romande a voulu réitérer l’expérience. Mais pour jouer, les règles sont les mêmes. Il faut gratter les deux «NUMÉROS GAGNANTS» dissimulés cette fois dans une boule de sapin pour la version homme ou un cœur pour la version femme. Des numéros qu’il faudra ensuite retrouver parmi «VOS NUMÉROS». Pain d’épices offre ainsi 15 lots qui s’étalent de 5 francs, le prix du billet, à 50 000 francs et permet jusqu’à quatre gains par jeu.

Reste que proposer un billet olfactif n’est pas commun. Pour Vittorio Bizzozero, psychanalyste genevois et docteur en neurosciences, il apparaît clairement que «nous portons un parfum parce qu’il influence notre état d’âme et notre sentiment de bien-être personnel». Oui, mais comment faire accepter une sensation olfactive qui parle à la grande majorité de la population? «S’il est vrai que personne n’a démontré que nous voyons ou sentons les mêmes choses, souligne Vittorio Bizzozero, le fait de proposer sur un produit un parfum que tout le monde associe à Noël, comme la cannelle, le pain d’épices ou le sapin associe les individus à une même collectivité.»

«Un billet particulièrement sympathique»

Un avis que partage Josy Campiche, du Kiosque-Mercerie de Cheseaux-sur-Lausanne: «L’odeur de pain d’épices est bien de saison et parle à tout le monde. De plus, l’idée de proposer une version homme ou femme rend le billet particulièrement sympathique. Il connaîtra certainement le même succès que le billet «Bougie» de l’hiver passé.»

«Pain d’épices» s’inscrit dans la longue liste des billets à gratter. «Un secteur qui affiche une vitalité réjouissante, précise Jean-Luc Moner-Banet, Directeur général de la Loterie Romande. Le renouvellement permanent de l’offre, avec le lancement de nombreux billets inédits, contribue à susciter l’intérêt d’un public toujours friand de nouveautés».

Créé: 23.11.2018, 06h55

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.