Dimanche 18 août 2019 | Dernière mise à jour 14:22

Vente Billets de la Fête des vignerons: Viagogo prend une claque

Google a sanctionné le site de vente qui posait problème en le reléguant loin dans les résultats de recherche. La FRC applaudit.

En achetant en ligne son billet pour la Fête des vignerons, on ne risque plus ces jours de se faire happer par Viagogo.

En achetant en ligne son billet pour la Fête des vignerons, on ne risque plus ces jours de se faire happer par Viagogo. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le numéro un mondial de la vente de billets de particulier à particulier vient de subir un revers colossal. Google a en effet décidé mercredi avec effet immédiat de ne plus le faire apparaître en tête de ses résultats de recherche. Pour rappel, quand vous entrez votre recherche dans le moteur de Google, les premiers résultats qui s'affichent en haut de la page comportent souvent la mention «Annonce». Cela signifie que ces sites versent de l'argent à Google pour figurer en pareille bonne position.

Mauvaises et coûteuses surprises

Viagogo apparaissait presque systématiquement en tête de toute recherche concernant l'achat de billets de manifestations, que ce soit ces temps pour la Fête des vignerons ou Sion sous les étoiles. Et les internautes étaient donc nombreux à s'y rendre en premier pour acquérir leur sésame plutôt que de chercher les vendeurs officiels, situés pourtant juste quelques lignes en dessous. Les mauvaises expériences sur Viagogo ont été légion ces dernières années, comme nous le rappelions récemment concernant la Fête des Vignerons. Le site fait du marché gris, légal, mais stresse les acheteurs avec divers artifices, que ce soit un chronomètre calculant le temps restant pour effectuer la transaction ou des indications que les billets restants allaient bientôt être épuisés.

Ce type de pratique a été jugé déloyal par de nombreuses organisations, que ce soit de défense des consommateurs comme la FRC, l'autorité de surveillance des marchés britanniques (CMA), les organisateurs de manifestations (dont l'UEFA), voire les artistes eux-mêmes, comme Ed Sheeran qui a condamné les méthodes du site. Diverses plaintes et poursuites ont été déposées à travers le monde, dont en Suisse. Est-ce qu'à force de taper sur le clou, Google a entendu le message? C'est possible, mais ce n'est pas dit si explicitement, si l'on en croit un article du «Guardian».

C'est lui qui nous apprend que, mercredi, Google a décidé de suspendre immédiatement Viagogo de la liste des résultats payants pour «violation de ses règles en matière de publicité», écrit le journal. Du coup, le site se retrouve relégué loin, très loin derrière d'autres revendeurs, dont les officiels. En faisant le test en tapant «billets fête vignerons», Viagogo se retrouve en... 21e position. Et c'est à peu près pareil pour n'importe quelle manifestation. Autant dire que plus personne ne tombera par hasard sur ce site pour acheter ses billets, ce qui risque de représenter des pertes gigantesques pour le site.

«Surprise» de Viagogo

«Lorsque les gens utilisent notre plateforme pour acheter des billets, nous voulons nous assurer qu'ils puissent avoir confiance», a déclaré un porte-parole de Google cité par le «Guardian». «C’est pourquoi nous appliquons des règles strictes et prenons les mesures nécessaires lorsque nous découvrons un annonceur en infraction.» Est-ce une sanction permanente ou temporaire, le temps de voir à quoi aboutissent les diverses procédures en cours contre Viagogo? Un porte-parole de site de vente, société dont le siège social est en Suisse mais enregistrée dans le Delaware, a immédiatement réagi: «Nous avons été extrêmement surpris d'apprendre les préoccupations de Google aujourd'hui (mercredi, ndlr). Nous sommes convaincus que les règles de Google ne sont pas enfreintes et nous sommes impatients de travailler avec la firme pour résoudre ce problème le plus rapidement possible.»

Mesure temporaire ou non, le geste de Google est évidemment salué par tous ceux engagés contre Viagogo, dont la FRC. Cela pourrait en effet constituer un signe fort qui risque de peser dans les diverses procédures en cours. Cela pourrait également pousser Viagogo à radicalement changer ses pratiques.

Créé: 18.07.2019, 14h07

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.