Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 18:11

Vaud Billets pour la Fête des vignerons: ne soyez pas un gogo!

N'achetez pas vos tickets sur un site non officiel, vous risquez d'avoir de mauvaises surprises. D'autant que les places disponibles ne manquent pas.

Pour être certain d'aller regarder le spectacle en toute sécurité, passez par le site officiel de la Fête des vignerons pour vos billets.

Pour être certain d'aller regarder le spectacle en toute sécurité, passez par le site officiel de la Fête des vignerons pour vos billets. Image: Céline Duchesne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vous avez envie d'aller assister à la Fête des vignerons et vous n'avez pas encore de billet? Pas de souci, avec Internet, il est facile de vous en procurer. Mais si sous tapez «billets fête vignerons» dans le moteur de recherche, le premier site qui apparaîtra sera celui de Viagogo. Et là, gare à vous! L'une de nos lectrices a vu sa facture, au moment de la finalisation de son achat, s'alourdir soudainement de 44 francs par billet. Elle ne l'avait pas remarqué avant, stressée par un chronomètre qui lui indiquait combien de temps il lui restait pour faire son achat avant déconnexion.

Contacté, le service de presse de la Fête des vignerons nous confirme que, hélas, il ne s'agit pas d'un cas isolé. «Des dizaines de personnes nous disent avoir connu pareille mésaventure. Et, contrairement à ce que l'on croit souvent, il ne s'agit pas que de personnes âgées peu à l'aise sur Internet. Tout le monde se fait avoir. Il y a notamment des gens qui paient 200 francs un billet, croyant avoir acheté une place dans une zone privilégiée mais qui, lorsqu'elles le reçoivent, constatent qu'il s'agit d'un siège à 75 francs». Une information sans doute mentionnée quelque part au moment de la vente, mais qui aura échappé à l'acheteur. Car le site, entre les annonces qu'il ne reste presque plus de places de ce type ou les chronomètres qui stressent l'acheteur, fait tout pour détourner l'attention de ce dernier des infos importantes.

Plaintes déposées

Premier site mondial de revente de billets de particulier à particulier, Viagogo se voit reprocher ses pratiques depuis des années. En Suisse, le Ministère public genevois poursuit une instruction contre lui suite à une plainte pénale déposée par la Fédération romande des consommateurs (FRC) en octobre 2017, tandis que le Secrétariat à l'économie a engagé une action au civil à Zurich.

Viagogo propose des billets sans être un vendeur officiel. C'est du marché gris. En France ou en Belgique, il existe une législation interdisant de revendre, par exemple des billets de spectacle, plus chers qu'on ne les a achetés. Ce qui n'est pas le cas en Suisse, pays d'ailleurs où Viagogo a son siège social. La firme est en outre enregistrée dans le Delaware, État américain connu pour être un paradis fiscal. Le site répète sans cesse qu'il n'est pas vendeur lui-même et qu'il n'engage pas de personnes pour le faire. Il ne fait que proposer un espace où un particulier vend à un autre particulier. Ce qui gêne notamment la FRC c'est que, contrairement à d'autres sites de ventes, aucune info sur le vendeur n'est donnée. Il pourrait par exemple être plus rassurant d'acheter un billet de la Fête à un vendeur vaudois plutôt qu'à un Russe.

Pas d'achat massif à l'étranger

Qui sont donc ces gens qui vendent de tels billets? Des particuliers qui savent que l'on peut se faire un joli bénéfice grâce aux particularités de ce site? Des bandes organisées? Impossible de le savoir. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'y a pas eu un achat massif de billets de la Fête par une organisation étrangère. «Nous avons fait un contrôle sur les cartes de crédit, nous explique le service de presse de la manifestation. Sur les 314 000 billets déjà vendus, seul 5000 l'ont été à l'étranger.» La Fête a également tenté d'apparaître en première place sur Google dans la liste des sites qui vendent des billets. Pour cela, il suffit de payer. «Mais nous n'avons tenu que deux jours. Cela coûte une fortune et nous n'avons pas les moyens de Viagogo».

Ce qui est d'autant plus affligeant dans cette histoire, c'est que des personnes se fassent avoir alors qu'il reste presque 100 000 places, pour quasi tous les soirs et dans toutes les catégories possibles. Il suffit de les acheter auprès de la Fête ou du vendeur officiel Starticket. En plus, précise la FRC qui a fait le test, c'est beaucoup plus rapide que via le site de Viagogo.

Campagne contre le marché gris

La Fête des vignerons n'est évidemment pas la seule manifestation pour laquelle des acheteurs ont de mauvaises surprises en achetant des billets sur Viagogo. «Nous recevons énormément de réclamations pour Sion sous les étoiles ces jours», précise la FRC qui, avec les principaux organisateurs de spectacles et billetteries suisses, a lancé en octobre le dernier l'opération Ticket Check. Si le le logo ci-dessous figure sur un site, cela prouve qu'il s'agit d'un vendeur officiel en qui l'on peut avoir toute confiance. Car pour tout achat de billet, le bon réflexe est de toujours passer par le site officiel de la manifestation.

Créé: 12.07.2019, 06h53


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.