Vendredi 18 octobre 2019 | Dernière mise à jour 08:56

Suisse La BNS ne veut pas exclure les entreprises polluantes

Andréa Maechler, membre du directoire de la BNS, a rappelé que les investissements sont réalisés pour le plus grand nombre, non pas pour des groupes politiques ou autres.

Andréa Maechler a également évoqué les contraintes auxquelles est soumise la banque centrale en termes de placement.

Andréa Maechler a également évoqué les contraintes auxquelles est soumise la banque centrale en termes de placement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Banque nationale suisse (BNS) va continuer à investir dans des entreprises polluantes. En Suisse, il n'existe pas de consensus autour de l'exclusion de sociétés fortement émettrices de CO2 des portefeuilles de placement, a indiqué jeudi à AWP Andréa Maechler, membre du directoire de la BNS, en marge du Forum sur la finance durable de Genève (GFSI).

Les investissements de la BNS dans les énergies fossiles ont soulevé des questions et des critiques récemment. Lors de l'assemblée de l'institut d'émission le 26 avril, certains actionnaires ont demandé au directoire de verdir la politique de placement.

L'association fribourgeoise Artisans de la Transition a pour sa part accusé la banque nationale de réchauffer massivement le climat.

Sans répondre directement à ces interventions, Andréa Maechler a rappelé lors de son allocution que la stratégie de placement de la BNS est menée pour servir le mandat de politique monétaire. Les investissements sont réalisés pour le plus grand nombre, non pas pour des groupes politiques ou autres, a souligné la banquière centrale.

Un coût en milliards

Malgré tout, le climat figure parmi les préoccupations de la BNS. Mi-avril, la presse révélait que l'institut d'émission avait déposé sa demande d'adhésion au NGFS, un club de banques centrales «écolos». Les investissements dans les énergies fossiles ont néanmoins été maintenus.

Andréa Maechler a également évoqué les contraintes auxquelles est soumise la banque centrale en termes de placement. Deux raisons principales peuvent motiver une exclusion, à savoir des possibles conflits d'intérêts et des problèmes d'ordre éthique.

Dans la première catégorie, figurent notamment les investissements dans les banques. Dans la deuxième, Mme Maechler a cité les fabricants d'armes condamnées par des traités internationaux dont la Suisse est signataire. La BNS n'investit qu'à l'étranger.

Andréa Maechler a lancé un nouveau plaidoyer en faveur de l'indépendance de la BNS vis-à-vis du monde politique. En termes d'investissement, imposer des contraintes à la banque nationale engendrerait une flambée de la volatilité du bilan.

«Le peuple suisse doit comprendre que si l'on restreint notre marge de manoeuvre il y a un véritable coût, qui ne se compte pas en millions, mais en milliards», a-t-elle averti. (ats/nxp)

Créé: 23.05.2019, 15h06


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.