Lundi 6 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:28

Artisanat Comme du bon pain, même sans gluten

Intolérants aux produits laitiers et au gluten, deux frères déçus des produits industriels ont créé leur propre pain.

Blanc, de campagne aux graines et aux olives sont actuellement les quatre variétés de pain proposées par Timothée (à g.) et Michaël Chicouri.

Blanc, de campagne aux graines et aux olives sont actuellement les quatre variétés de pain proposées par Timothée (à g.) et Michaël Chicouri. Image: Darrin Vanselow

Crowdfunding

https://wemakeit.com/projects/good-food-artisans

Dégustation

Mardi 20 juin 2017, de 17h à 20h, sur la terrasse du Bleu Lézard et du Café Enning, à Lausanne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’intolérance au gluten condamne-t-elle à tartiner toute sa vie de tristes substituts de pain compact et hors de prix? Non, répondent Timothée et Michaël Chicouri, cofondateurs de l’entreprise Good Food Artisans. Il y a sept ans, les deux frères font une découverte qui va changer leur vie: leur intolérance au gluten et aux produits laitiers. Leur vie de gourmands amoureux de la cuisine saine et goûteuse dans un premier temps. Et aujourd’hui leur vie professionnelle. Leur restriction alimentaire les pousse d’abord vers les produits disponibles sur le marché.

«On a découvert que l’offre manquait vraiment de produits frais, explique Timothée. Tout était emballé, industriel et très cher. Et vraiment décevant, tant au niveau du goût que de la diététique. Sans gluten dans l’industrie ne signifie pas forcément sain. À New York, où j’ai travaillé, il y avait du pain sans gluten mais fait avec au moins quinze ingrédients différents.» Les deux frères se rendent compte alors que s’ils veulent satisfaire leurs papilles et leur amour du bon pain, ils devront se mettre aux fourneaux.

Tous les deux diplômés de l’École hôtelière de Lausanne, ils ont toujours gravité autour du domaine de la gastronomie mais sans être des spécialistes de la cuisine. Mais d’expériences ratées en expérimentations hasardeuses, ils parviennent à apprivoiser farine de riz – la base de leur pain – et levure. Forts de ce savoir-faire, Timothée et Michaël Chicouri décident d’en faire profiter d’autres personnes intolérantes ou souhaitant ne plus consommer de gluten.

Une démarche professionnelle mais aussi citoyenne puisque tous les ingrédients sont, dans la mesure du possible, locaux et bio. «Les œufs viennent de la ferme en face de notre nouveau laboratoire à Corcelles-le-Jorat, la farine de riz d’Italie puisqu’il n’y en a pas en Suisse, mais celle de sarrasin est locale. Si on entreprend de développer un projet dans l’alimentaire aujourd’hui, on doit être attentif à ce critère. C’est notre avenir que nous dessinons.»

Lancés en octobre dernier, les pains Good Food Artisans se sont heurtés dans un premier temps à un obstacle de taille: les préjugés. «Habitués aux mauvais produits industriels, les gens pensent souvent qu’un pain sans gluten est forcément mauvais, forcément friable, forcément bourré d’additifs. Il y a tout un travail de rééducation à faire. Notre pain n’est pas un produit de pharmacie. C’est un vrai pain qui fait plaisir. Il peut même être consommé par des gens qui n’ont pas de problèmes avec le gluten.»

Depuis la découverte de leurs intolérances, les deux frères ont multiplié les essais culinaires. Ils souhaitent d’ailleurs aujourd’hui développer d’autres produits comme des pâtisseries ou des glaces. Une évolution qui nécessite des fonds. Ils ont donc présenté leur projet sur la plate-forme de crowdfunding We Make It, dans le but de récolter les 25 000 francs nécessaires à l’achat de matériel et de fournitures. Actuellement une vingtaine de commerces, épiceries et restaurants proposent leurs quatre variétés de pain, mais Timothée et Michaël Chicouri entendent bien ne pas s’arrêter là.

Créé: 19.06.2017, 08h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.