Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 13:51

Finances Bouffée d'oxygène pour le tourisme valaisan

Le Grand Conseil valaisan a décidé de donner un coup de pouce aux remontées mécaniques et à l'hôtellerie particulièrement touchées par le franc fort.

Les remontées mécaniques ont souffert de l'abandon du taux plancher.

Les remontées mécaniques ont souffert de l'abandon du taux plancher. Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En Valais, les secteurs des remontées mécaniques et de l'hébergement au bénéfice de prêts sans intérêts LIM et NPR pourront suspendre leurs remboursements pour 2015 et 2016. Un coup de pouce a été largement accordé ce mercredi 10 juin par le Grand Conseil valaisan.

Le décret a été accepté par 100 voix contre 9 et une abstention, en une seule lecture. Il vise à soutenir les remontées mécaniques et l'hôtellerie particulièrement touchées par l'abolition du taux plancher face à l'euro.

Le décret entre en vigueur avec effet rétroactif au 1er janvier 2015. Il rend possible la suspension d'au maximum deux tranches de remboursement par prêt sans intérêts d'aide aux investissements dans les régions de montagne (LIM) et de nouvelle politique régionale (NPR). (ats/nxp)

Créé: 10.06.2015, 11h48

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.