Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 18:56

Parlement suisse Bras de fer sur le montant de l'aide au tourisme

Le Conseil des États est prêt à débourser 67 millions de francs au secteur durement touché par le coronavirus, alors que le National s'en tient à 40 millions.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Chambres fédérales ne sont pas d'accord sur le montant de l'aide au tourisme, durement touché par la crise du coronavirus. Le Conseil des États est prêt à débourser 67 millions de francs, alors que le National s'en tient à 40 millions.

La Chambre du peuple a maintenu cette divergence mercredi après-midi. Le matin, le Conseil des États avait décidé par 30 voix contre 12 de s'en tenir aux 67 millions qu'il avait initialement prévu.

Quarante millions seraient versés à fonds perdu pour financer des campagnes de marketing pour les années 2020-2022. Vingt-sept millions seraient destinés aux partenaires privés de Suisse Tourisme. C'est sur ce second montant que le National et les États n'arrivent pas à se mettre d'accord.

Couper la poire en deux

Au Conseil national, Michel Matter (PVL/GE) a proposé un compromis en coupant la poire en deux à 13,5 millions de francs. Il est important que les partenaires privés de Suisse Tourisme soient aussi soutenus, a ajouté Jacques Bourgeois (PLR/FR). La proposition a été rejetée par 100 voix contre 91.

Peter Keller (UDC/NW) a estimé quant à lui que Suisse Tourisme n'a pas besoin d'aide urgente, l'organisation étant déjà financée par la Confédération. La Chambre ne l'a pas suivi par 119 voix contre 70.

Au Conseil des États, Beat Rieder (PDC/VS) a défendu le secteur. Pour certains cantons, le tourisme représente jusqu'à 25% du PIB, a-t-il rappelé. La Confédération doit aider les régions et les destinations helvétiques durement touchées. L'argent sera utilisé à bon escient.

Conditions

Pour le ministre des Finances, Ueli Maurer, une aide urgente pour cette branche ne se justifie pas. Le parlement doit être solidaire avec la population en l'invitant à passer ses vacances en Suisse et à y dépenser son argent. Le grand argentier a mis en garde contre les conséquences des dépenses supplémentaires que le Conseil fédéral n'avait pas prévues.

Une deuxième divergence reste concernant les loyers. Par 119 voix contre 70, le Conseil national a refusé de débloquer 20 millions de francs en faveur d'un fonds destiné à soutenir les commerçants qui ont des difficultés avec leur loyer.

Le dossier repasse au Conseil des États. S'il ne se rallie pas au Conseil national, une conférence de conciliation est prévue en fin de journée pour terminer l'examen du supplément au budget 2020. (ats/nxp)

Créé: 06.05.2020, 16h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.