Lundi 16 juillet 2018 | Dernière mise à jour 16:22

Collombey-Muraz Buttet pourra-t-il rester à la tête de sa commune?

Yannick Buttet, dans la tourmente d'accusations de harcèlement sexuel, démissionne du Conseil National. Des élus doutent qu'il reste crédible à la présidence de Collombey-Muraz.

Yannick Buttet est actuellement en cure.

Yannick Buttet est actuellement en cure. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La plupart des partis politiques valaisans n'exigent pas que Yannick Buttet démissionne de la présidence de Collombey-Muraz (VS), mais doutent qu'il puisse la conserver. La pression se maintient sur l'élu, malgré le soutien local dont il jouit dans sa commune.

Les partis cantonaux ne veulent guère prendre position. «C'est aux sections locales d'en discuter», déclare Jérôme Desmeules, co-président de l'UDC du Valais romand. L'UDC estime que Yannick Buttet devrait rendre tous ses mandats politiques, mais c'est à la section locale de décider. Elle n'a pas pris position pour l'heure.

Le PS est plus catégorique après la démission du Conseil national annoncée dimanche. «Il n'y a pas de raison de continuer à être président de commune si on estime ne plus être en mesure d'assumer un mandat de conseiller national», estime la présidente du PS du Valais romand Barbara Lanthemann.

Crédibilité entamée

Le président du PLR valaisan René Constantin se demande si Yannick Buttet pourra rester crédible à la tête de sa commune. «Il a pour le moment un soutien local, mais jusqu'à quand?» se demande M.Constantin. Si les faits dénoncés sont prouvés, il devra démissionner.

Le conseiller national démissionnaire avait indiqué dimanche vouloir conserver son mandat de président de Collombey-Muraz à la demande de son parti. Président de la commune par intérim, Olivier Turin estime dans Le Nouvelliste de lundi que la confiance n'est pas brisée. Yannick Buttet souhaite reprendre ce poste quand sa santé sera rétablie.

En proie à des déclarations de harcèlement sexuel parues dans la presse et à une procédure pénale pour contrainte, Yannick Buttet a annoncé dimanche qu'il démissionnait du Conseil national. Il a pris cette décision dans l'intérêt de sa famille et de son parti. L'élu démissionnaire suit actuellement un traitement médical pour maîtriser sa consommation d'alcool.

(ats/nxp)

Créé: 18.12.2017, 13h07


Sondage

Vos vacances d'été, vous les préférez en juillet ou en août?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne