Vendredi 10 juillet 2020 | Dernière mise à jour 23:52

Santé Le cannabis pour contrer l'anxiété du coronavirus

Les ventes de produits CBD sont partis en flèche avec l'évolution de l'épidémie. Les gens commandent surtout de l'huile et des fleurs. Mais pas de tellement de joints...

Alors que certains anti-inflammatoires sont déconseillés pour les personnes qui seraient atteintes par le virus, les huiles contenant du CBD présentent une alternative antalgique intéressante.

Alors que certains anti-inflammatoires sont déconseillés pour les personnes qui seraient atteintes par le virus, les huiles contenant du CBD présentent une alternative antalgique intéressante. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les commerces qui vendent des produits avec du CBD en Suisse ont dû fermer comme tous les autres durant cette période de confinement, mais les ventes en ligne ont pris l'ascenseur. Chez Hollyweed à Genève, Kelly Szabados explique que l'intérêt pour les produits à base de CBD a cru dès le début du mois de mars: «Nous avons vu arriver dans notre boutique une nouvelle clientèle, des gens en costume, des banquiers, qui étaient plutôt rares chez nous. Ces personnes cherchent à diminuer leur stress à cause de l'épidémie.»

Simplement dormir...

Au fur et à mesure de l'évolution de la pandémie en Suisse, Hollyweed a vu ses commandes se multiplier: «Durant cette crise, les gens recherchent des méthodes naturelles pour se relaxer ou simplement dormir. Le CBD a des vertus multiples. Il traite de nombreux problèmes, comme les troubles du sommeil, l’anxiété et les inflammations, d'où le succès de ces ventes en cette période de crises.»

Précisons ici que le cannabidiol (CBD) est un type de cannabinoïde que l'on trouve naturellement dans les plantes de cannabis, marijuana et chanvre. Il n'a rien à voir avec le tétrahydrocannabinol (THC), un autre type de cannabinoïde, qui a des effets psychoactifs très différents.

Des effets progressifs

Depuis le confinement, les amateurs commandent surtout de l'huile et des fleurs: «Vu que le virus s'attaque aux poumons, note Kelly Szabados, ils commandent peu de joints roulés». Par contre l'huile est appréciée: «Pour la consommer, il suffit de mettre quelques gouttes sous la langue. Nous avons différentes concentrations de CBD. La moins forte est à 4%. Ensuite d'une manière progressive, nous en avons à 10 % pour traiter l'anxiété ou les douleurs musculaires légères, à 20% pour soigner l'arthrose ou les troubles du sommeil, et enfin à 30% pour soulager les chimiothérapies et combattre les nausées.»

Pour les femmes

L'huile à 10% est enfin recherchée par les femmes pour leur période d'indisposition: «Certaines craignent d'être porteuses asymptomatiques du virus. Comme il est déconseillé de prendre les médicaments anti-inflammatoires habituels, elles se tournent vers l'huile CBD».

Eric Felley

Créé: 04.04.2020, 17h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.