Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 03:00

Suisse CarPostal: Fedpol enquête sur une troisième personne

Pascal Koradi, l'ancien chef des finances de La Poste, est désormais impliqué dans l'enquête de Fedpol dans l'affaire CarPostal.

Pascal Koradi était l'ancien chef des finances de La Poste.

Pascal Koradi était l'ancien chef des finances de La Poste. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fedpol étend à une troisième personne la procédure pénale administrative dans l'affaire CarPostal. L'enquête est désormais également dirigée contre Pascal Koradi, l'ancien chef des finances de La Poste.

La procédure contre l'ancien chef des finances a été ouverte début mars pour soupçons d'escroquerie en matière de prestations, écrit l'Office fédéral de la police (Fedpol). Ce dernier confirmait une information de blick.ch.

Trois personnes visées pour l'heure

Fin 2018, Fedpol avait déjà ouvert une procédure pénale administrative contre l'ex-chef de CarPostal, Daniel Landolf, et son ancien responsable des finances, également pour escroquerie en matière de prestations.

Fedpol n'a fourni aucun détail supplémentaire sur la procédure, tout en rappelant la présomption d'innocence qui s'applique à toutes les personnes impliquées. L'office fédéral explique toutefois qu'il s'agit des «premiers pas» dans ce dossier et n'exclut pas que la procédure puisse être dirigée contre d'autres personnes à l'avenir.

Pascal Koradi était le chef des finances de La Poste entre 2012 et 2016, avant de prendre la présidence de la direction de la Banque cantonale d'Argovie (AKB). Il a depuis démissionné de ce poste, en lien avec l'affaire CarPostal. Il avait motivé sa décision par le souci de préserver la réputation de l'établissement.

Il avait affirmé qu'il continuera d'assumer toutes les décisions prises du temps où il était directeur financier du géant jaune. Il disait par ailleurs regretter «de n'avoir jamais été jusqu'ici entendu par les responsables actuels de La Poste» et appelait de ses voeux que les faits soient clarifiés dans le détail.

D'abord contre inconnu

La procédure administrative contre inconnu avait été décidée par le Conseil fédéral en février 2018 à la demande de la ministre des transports de l'époque, Doris Leuthard. La procédure avait été confiée à Fedpol, car de l'avis du Conseil fédéral, cet office peut travailler de manière impartiale et indépendante.

Sur le plan financier, le scandale de CarPostal est réglé depuis fin septembre dernier. CarPostal a commencé de rembourser environ 205 millions de francs suisses de subventions indues à la Confédération, aux cantons et aux communes. Depuis que le scandale a éclaté, tous les membres du conseil d'administration de CarPostal ont quitté leurs postes, à l'image de Susanne Ruoff, l'ancienne patronne de La Poste.

Une procédure pénale administrative répond aux mêmes principes qu'une procédure pénale ordinaire. Une particularité de cette procédure est que Fedpol est à la fois l'autorité de poursuite pénale et de jugement. (ats/nxp)

Créé: 08.03.2019, 15h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.