Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 12:08

Aérien Des centaines de satellites SpaceX visibles depuis la Suisse

Le lancement de 180 satellites depuis l'année dernière commence à se voir dans le ciel helvétique. Il devait y en avoir déjà près de 800 avant la fin de l'année. Et 12 000 dans dix ans. Les astronomes sont inquiets.

C'est une image similaire à celle-ci que les observateurs ont pu voir durant le week-end dernier dans le ciel suisse. Dorénavant, il faudra s'habituer à cette nouvelle présence lumineuse...

C'est une image similaire à celle-ci que les observateurs ont pu voir durant le week-end dernier dans le ciel suisse. Dorénavant, il faudra s'habituer à cette nouvelle présence lumineuse... Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En fin de semaine dernière, de nombreux observateurs ont pu voir dans le ciel de Suisse romande une traînée de points lumineux à la queue leu leu, dont la brillance était similaire à celle des étoiles, mais en mouvement. Sur les réseaux sociaux, certains se sont inquiétés de cette présence, notamment samedi soir vers 19 heures.

«Une longue procession»

Municipal d'Yverdon-les Bains en charge de l'énergie, le socialiste Pierre Dessemontet a tout de suite compris de quoi il s'agissait: «Je viens d'assister pour la première fois au passage d'un train de satellites de la constellation StarLink, de SpaceX, la société d'Elon Musk. Impressionnant. Une centaine de satellites qui passent en file indienne pendant une dizaine de minutes à travers le ciel, parfaitement visibles à l'oeil nu, aussi brillants chacun que les étoiles de la Grande Ourse. Une longue procession d'étoiles qui bougent.»

Ces satellites de télécommunications sont positionnés sur une orbite terrestre basse à 550 km, ce qui les rend visibles. Le projet Starlink a été annoncé pour la première fois par SpaceX en janvier 2015. Deux prototypes ont été lancés en 2018 et le déploiement des satellites a débuté en mai 2019, pour une mise en service en 2020. Pour atteindre ses objectifs commerciaux, SpaceX prévoit de maintenir à terme 12 000 satellites opérationnels (alors qu'il y en a environ 2000 actuellement, mais en orbite haute quasi invisible de la terre).

Pollution lumineuse

SpaceX n'est pas la seule société à développer ce type de couverture satellitaire. Il existe également le projet Kuiper d'Amazon (3 250 satellites) ou OneWeb (650 satellites). Pour l'environnement, cette multiplication pose le problème de la pollution lumineuse du ciel nocturne. Lorsque tous les satellites seront déployés (les 12 000 de SpaceX) une centaine devraient être visibles dans le ciel à tout instant et seront plus brillants que la Grand Ourse ou Sirius, qui est encore plus brillante.

Un ciel perturbé à jamais

Pour Pierre Dessemontet, l'apparition de ces satellites va modifier notre perception du ciel à jamais: «D'ici dix ans, lors de chaque coucher de soleil, de chaque crépuscule, de chaque aube, en permanence, au moins un train de satellites qui passeront au-dessus de nos têtes et défigureront le ciel nocturne et ses constellations immémoriales.»

Devant les tribunaux ?

Selon le site «La Presse» du 17 janvier: «L’entreprise SpaceX a dû faire approuver le lancement de ses satellites par une agence du gouvernement américain appelée la Federal Communications Commission. Or, selon un article publié jeudi dans «Scientific American», cette approbation pourrait être contestable devant les tribunaux.» Mais les probabilités que cette entreprise soit stoppée sont minces, car d'autres sociétés comme Amazon, OneWeb, mais aussi Samsung, Facebook et Telesat Canada ont des projets similaires.

30 milliards de chiffres d'affaires

Derrière ces satellites démarre en fait une opération qui devrait être des plus rentables pour SpaceX. La société espère avoir 40 millions d'abonnés vers 2025 générant un chiffre d'affaires de 30 milliards de dollars américains, soit 750 dollars par abonné par an. Le coût du développement et de mise en place du système est évalué à 10 milliards de dollars.

E.F.

Créé: 20.01.2020, 14h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.