Mercredi 27 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:51

Suisse La centrale de Leibstadt va redémarrer

Il aura fallu pas moins de sept semaines pour réviser l'installation nucléaire argovienne. Elle est prête à reprendre du service

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La centrale nucléaire de Leibstadt (AG) peut redémarrer. En révision annuelle depuis sept semaines, soit trois de plus que prévu à cause d'une petite fissure, la centrale a reçu le feu vert de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN), indique cette dernière mercredi.

Il a fallu remettre en état une soudure d'un système de refroidissement. Les autres soudures de ce système ont été inspectées et un concept a été élaboré pour éviter que ce problème ne se renouvelle.

Fort des résultats des tests ainsi que de nouveaux résultats issus des examens sur les assemblages combustibles, la puissance est un peu moins réduite que lors des deux derniers cycles d’exploitations, précise l'IFSN mercredi soir. L’IFSN a en effet accepté de rehausser de près de 3% la puissance maximale des assemblages combustibles en fonctionnement stationnaire à 7,2 mégawatts (contre 7,0 mégawatts précédemment).

La centrale avait été arrêtée pour travaux annuels le 17 septembre. Outre le remplacement de 80 éléments combustibles, l’exploitant a effectué divers travaux d’entretien et d’inspection. Il a également remplacé un générateur diesel de secours. (ats/nxp)

Créé: 31.10.2018, 21h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.