Mardi 15 octobre 2019 | Dernière mise à jour 19:11

Lac de Bienne Greenpeace veut une enquête sur le césium 137

Greenpeace exige une enquête à la suite des révélations par la presse dominicale d'importants rejets radioactifs dans le Lac de Bienne en provenance de la centrale de Mühleberg en l'an 2000.

Le Césium 137 trouvé dans le Lac de Bienne provient des rejets d'eaux contaminés de la centrale de Mühleberg.

Le Césium 137 trouvé dans le Lac de Bienne provient des rejets d'eaux contaminés de la centrale de Mühleberg. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce qui dérange surtout l'organisation de protection de l'environnement, c'est le secret qui a prévalu. L'Inspection fédérale de la sûreté nucléaire (IFSN) doit clairement expliquer pourquoi elle n'a rien su des rejets radioactifs ou n'a rien communiqué à ce sujet, écrit Greenpeace dimanche dans un communiqué.

D'autre part, l'IFSN doit rendre publiques toutes les informations dont elle dispose sur les émissions radioactives de la centrale de Mühleberg. En prétendant avoir perdu des données de mesures, l'IFSN fait preuve d«un amateurisme inquiétant, estime Greenpeace.

Selon l'organisation, le Ministère public du Canton de Berne doit ouvrir une enquête et clarifier dans quelles circonstances les FMB, qui exploitent la centrale de Mühleberg, ont déversé cette radioactivité dans l'Aar et si les valeurs légales ont été respectées.

«Le Matin dimanche» et la «SonntagsZeitung» révèlent que des géologues de l'Université de Genève ont découvert des valeurs de Césium 137 inexpliquées dans un échantillon prélevé en avril 2010 de sédiments du lac de Bienne datant de l'an 2000.

Selon les scientifiques, qui, au départ, cherchaient à reconstituer l'histoire des crues de l'Aar, cette concentration radioactive proviendrait de rejets d'eaux contaminés de la centrale de Mühleberg.

Leurs conclusions ont été publiées il y a peu dans la revue «Aquatic Sciences». Interrogé dans les médias dominicaux, l'ancien maire de Bienne et conseiller aux Etats (PS) Hans Stöckli dit ne pas avoir été informé d'une telle situation, alors que près des deux tiers de l'eau potable de la ville provient du lac. (ats/nxp)

Créé: 14.07.2013, 14h44


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.