Samedi 28 mars 2020 | Dernière mise à jour 15:54

Suisse Les CFF préparent le virage de la numérisation

L'ex-régie fédérale va alimenter un fonds commun avec des syndicats et des associations pour relever les défis du futur.

Andreas Meyer, directeur général des CFF, entend relever les défis de la numérisation.

Andreas Meyer, directeur général des CFF, entend relever les défis de la numérisation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les CFF et les partenaires sociaux lancent le premier fonds de numérisation de Suisse. Ils profitent de la signature officielle de la convention collective de travail (CCT) pour se pencher sur l'avenir du monde du travail.

Ce fonds sera consacré à l'examen des opportunités et des défis à long terme de la transformation numérique pour l'entreprise et ses collaborateurs. «L'objectif est de donner des perspectives aux membres du personnel», annonce mardi l'entreprise dans un communiqué.

Andreas Meyer, directeur général des CFF, entend relever les défis de la numérisation: «Nous abordons ce virage dans un esprit d'entreprise et de partenariat social et nous nous projetons bien au-delà de l'horizon de la nouvelle convention collective de travail.»

Lancé avec les syndicats et les associations SEV, transfair, ACTP et VSLF, ce fonds commun sera alimenté par les CFF à hauteur de dix millions de francs. (ats/nxp)

Créé: 27.11.2018, 10h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.