Jeudi 22 août 2019 | Dernière mise à jour 13:48

Presse Le Champignac d'or va à une journaliste du «Temps»

Trente-deux candidats s'affrontaient pour remporter l'une des prestigieuses statuettes du Grand Prix du Maire de Champignac.

Daniel Rausis, membre du Jury tient le «Champignac d'Or» lors de la remise du Grand Prix du Maire de Champignac 2016.

Daniel Rausis, membre du Jury tient le «Champignac d'Or» lors de la remise du Grand Prix du Maire de Champignac 2016. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Céline Zünd, journaliste au Temps, a remporté samedi le Champignac d'Or 2016. Elle est récompensée pour cette phrase publiée en août dernier: «Son décès complique le travail de la police, qui n'a pas pu l'interroger».

Sandra Giampetruzzi, journaliste au Régional, reçoit le Champignac d'argent «pour son attention aux difficultés de la vie associative»: «Le manque de mains au sein du comité a fait baisser les bras à plus d'un membre», a-t-elle écrit en septembre.

Les politiciens aussi

Trois espoirs du champignacisme sont également distingués. Le conseiller d'Etat genevois Luc Barthassat obtient la mention «Rétroviseur intérieur»: «Ce n'est plus quelque chose qui va défigurer notre rade, puisqu'on l'aura dans le dos quand on sera face à elle», a-t-il dit sur les ondes de la RTS.

La conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret se voit quant à elle décerner la mention «Top chrono» pour: «Tout le monde disait 2030, c'est dans 30 ans; maintenant, c'est dans 14 ans», a-t-elle dit sur RTS Un.

Mention «Grand nettoyage»

Enfin, la rédaction de 20 Minutes décroche la mention «Grand nettoyage» pour: «Tout y est passé: le mobilier, la télévision et le pauvre animal de sa partenaire. Un ingénieur de 33 ans a perdu ses nerfs lors d'une dispute conjugale. Il a tranché le cou de la minette avec un couteau avant de balancer à plusieurs reprises sa dépouille sanguinolente contre les murs de leur appartement. Condamné pour cruauté envers les animaux, le Zurichois colérique devra suivre une thérapie. Sa femme semble avoir passé l'éponge».

Trente-deux candidats s'affrontaient cette année pour remporter l'une des prestigieuses statuettes du Grand Prix du Maire de Champignac. Depuis 1988, ce prix récompense les plus belles performances oratoires romandes. Les lauréats sont sélectionnés par les lecteurs de «La Distinction». (ats/nxp)

Créé: 17.12.2016, 13h31

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.