Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 15:17

Banque Un chef du Credit Suisse aurait menacé un rival

Le chef du Credit Suisse pour la Suisse Thomas Gottstein aurait menacé dans un restaurant un homme de confiance d'Iqbal Khan, un ancien cadre de la banque.

Le responsable de la division suisse du Credit Suisse Thomas Gottstein s'est excusé pour son «émotivité».

Le responsable de la division suisse du Credit Suisse Thomas Gottstein s'est excusé pour son «émotivité». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le départ d'Iqbal Khan, ancien cadre supérieur de Credit Suisse, pour la rivale UBS continue de créer des tensions chez le numéro deux bancaire suisse, affirme la NZZ am Sonntag.

Il y a deux semaines, le chef du Credit Suisse pour la Suisse, Thomas Gottstein, aurait menacé un homme de confiance de M. Khan de les tuer tous les deux. L'incident se serait passé dans un restaurant de Zurich, alors que les deux hommes mangeaient à des tables séparées.

Un porte-parole du Credit Suisse a confirmé la rencontre au journal, soulignant toutefois qu'aucune menace n'a été proférée. M. Gottstein s'est excusé pour son «émotivité», excuses qui ont été acceptées par l'homme de confiance de M. Khan, a ajouté le porte-parole.

Le nom de Thomas Gottstein avait été avancé par les médias comme successeur possible du patron du Credit Suisse Tidjane Thiam, si ce dernier avait dû quitter son poste suite à l'affaire de surveillance de M. Khan.

Créé: 20.10.2019, 10h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.