Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 22:27

Animaux Des chevreuils squattent un cimetière bâlois

Les animaux ont trouvé un terrain de jeu idyllique. Mais ils sont trop nombreux et les autorités locales veulent en abattre une partie.

Il y a désormais 25 chevreuils dans le cimetière Hörnli de Bâle.

Il y a désormais 25 chevreuils dans le cimetière Hörnli de Bâle. Image: SRF

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De l’espace, pas de voitures ni d'ennemis naturels, des plantes et fleurs à profusion: le cimetière Hörnli de Bâle est devenu un paradis pour les chevreuils. Quelque 25 y vivent désormais et certains y sont même nés. Mais ça ne va pas sans problèmes et les autorités songent même à en abattre une partie.

«Ils mangent les jeunes plantes et font de grands dégâts, nous devons remplacer ces plantes pour que les proches des défunts retrouvent des tombes correctes. Ils paient pour cela», a expliqué ce lundi dans le «12h45» de la RTS le directeur du service des jardins à Bâle-Ville Emanuel Trueb.

100 000 francs par an

«On a essayé plusieurs fois de faire fuir les animaux mais le jour suivant, ils étaient de retour, ce que nous comprenons bien évidemment. Les conditions de vie sont excellentes ici», a-t-il précisé, notant que le cimetière dépense quelque 100 000 francs par an pour remplacer les plantes détruites et pour tenter d’éloigner les animaux.

Avec 54 hectares, le cimetière Hörnli est le plus grand de Suisse, avait expliqué la SRF. Et il borde une forêt. La concentration de chevreuils dans le cimetière serait dorénavant le triple de celle dans les bois.

La résistance s’organise

Les responsables souhaitent donc désormais abattre une partie des chevreuils. Ils sont soutenus par l’exécutif de la commune de Riehen, où se trouve le cimetière. Une demande en ce sens a été déposée auprès du canton.

Tant du côté du cimetière que de la commune on note que le sujet est «délicat» et «émotionnel». Mais on ne voit plus d’autre issue possible que la régulation. Le nombre exact de chevreuils qu'il faudrait tuer n'a pas été précisé.

Cependant la résistance s’organise. Une pétition a été lancée en ligne pour combattre «le massacre prévu des chevreuils au cimetière Hörnli», expliquent des médias alémaniques. Lundi après-midi, elle avait été signée quelque 4700 fois.

R.M.

Créé: 11.05.2020, 18h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.