Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 13:53

Bienne Une cigarette incendiaire mène une propriétaire sur la paille

En fumant, un locataire a déclenché un sinistre qui laisse un découvert de 1,8 million à la propriétaire. Problème: le fumeur n'était pas assuré.

Les appartements rendus inhabitables n'ont pas été reloués.

Les appartements rendus inhabitables n'ont pas été reloués. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'épilogue financier d'un incendie survenu l'an dernier à Bienne fait mal au coeur pour une propriétaire. Tenu pour responsable, le locataire de 54 ans à l'origine du sinistre n'est ni assuré, ni solvable.

Le feu avait pris le 24 juillet 2017, au 56 de la rue Dufour. Aujourd'hui encore, les appartements rendus inhabitables n'ont pas été reloués. Ce sera le cas d'ici le printemps, au terme des travaux de rénovation.

Le «Bieler Tagblatt» a suivi l'audience tenue cette semaine devant le Tribunal régional Jura bernois/Seeland. «C'était un choc», a témoigné la propriétaire, en larmes. Son problème: l'assurance immobilière bernoise n'a remboursé qu'un tiers du montant des dégâts.

Ardoise de 1,8 millions

Soustraction faite des subventions obtenues pour la rénovation d'un immeuble historique, il reste à la propriétaire une ardoise de 1,8 million. Problème: le fumeur qui a bouté le feu à l'immeuble n'est pas assuré.

Ce dernier a évoqué une explosion de la TV ou d'un portable, mais le Tribunal ne l'a pas cru. Séparé de sa femme, il accumulait les détritus dans son appartement: la couche d'emballage, de canettes et autres déchets pouvait atteindre un mètre, selon le «Bieler Tagblatt».

Il picolait

La justice a établi que la nuit précédent le sinistre, le locataire picolait devant la TV, jusqu'à s'être endormi vers six heures du matin. Cigarette au bec.

La négligence coupable du fumeur incendiaire n'a pas fait un pli au yeux du Tribunal. Mais son statut d'assisté fait une belle jambe à la propriétaire: elle ne récupérera pas grand chose, d'autant que le verdict peut être contesté en seconde instance.

Créé: 19.12.2018, 15h47


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.