Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 21:34

Jura La cigogne «Porrentruy» a fait le tracé de la Vuelta!

La migration de l'échassier équipé d'une balise a duré trois ans. Le biologiste Michel Juillard, qui suit le parcours du volatile, est fou de joie.

La cigogne Porrentruy, car tel est son nom, en août 2017. Cette année là, le volatile a été bagué et équipé d'une balise.

La cigogne Porrentruy, car tel est son nom, en août 2017. Cette année là, le volatile a été bagué et équipé d'une balise. Image: Michel Juillard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On dirait que la cigogne «Porrentruy» a dessiné le tracé de la Vuelta, le Tour d'Espagne cycliste. Équipé d'une balise, l'échassier né dans la cité jurassienne, qui lui vaut son nom, était à Santander pas plus tard que lundi dernier, après une migration de trois ans. La cigogne a pris soin de passer deux nuits dans la ville portuaire avant de prendre son élan mercredi dernier, pour un vol de 200 kilomètres en direction de Saint-Jean-de-Luz (F), avant d'atteindre Bordeaux, jeudi.

On rembobine: partie de Porrentruy le 24 juin 2017, «Porrentruy» est entrée en Espagne à Gérone, six semaines plus tard, le 9 août. En évitant les lignes à haute tension, son périple l'a conduite à Barcelone, Valence, Malaga, Gibraltar, Séville...

«C'est exceptionnel!»

Un long séjour portugais incluant Lisbonne a fait craindre le pire: Porrentruy a séjourné sur des décharges en risquant d'ingurgiter du plastique. S'en est suivi un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle et enfin, le vol du retour, après trois ans. «C'est exceptionnel!», s'est exclamé le biologiste Michel Juillard dans «Le Quotidien Jurassien», alors que «Porrentruy» n'avait pas encore franchi la frontière française.

L'échassier est né le 5 mai 2017. Poussé par ses hormones, le volatile n'aime pas survoler de grandes étendues d'eau, raison pour laquelle il a longé les côtes.

Géolocalisée en permanence

À la Fondation des marais de Damphreux (JU), Michel Juillard suit sa protégée géolocalisée en permanence grâce à un traceur. Il reporte sa position sur «Google Street View» pour savoir si elle est sur un toit ou sur un poteau. «Comme elle n'en fait qu'à sa tête, «Porrentruy» passionne les ornithologues de tout le pays et fournit beaucoup d'informations aux scientifiques.

L'échassier reviendra-t-il dans la cité qui l’a vu naître? Ce serait une première pour une cigogne jurassienne, les jeunes précédents ayant opté pour un canton alémanique, dans un rayon de 90 kilomètres.

Périple de 13 ans

Sa géolocalisation a été fixée sur une plume. «Porrentruy» est baguée au-dessus de l’articulation de la patte gauche pour rendre l’immatriculation visible par télescope, dans les hautes herbes, mais aucune photo d'elle n'a été prise.

«Porrentruy» battra peut-être le record de «Max», une autre cigogne suisse équipée d'une balise en 1999, partie de Fribourg pour un périple de 13 ans suivi par des milliers d’internautes.

Un successeur

En parcourant 60 000 km, «Max» avait livré à la science les secrets de ses migrations subsahariennes. Michel Juillard espère lui avoir trouvé un successeur. Le pari n’était pas gagné d'avance, mais le premier obstacle est franchi: 65% des cigognes meurent durant leur première année de vie.

Vérification faite, «Porrentruy» a fait un véritable tour d'Espagne, mais le tracé de la Vuelta ne se déroulera en 2020 que du côté nord de l'Espagne, dans le sens contraire du parcours de la cigogne.

Vincent Donzé

Créé: 12.03.2020, 17h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.