Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 08:22

News piquantes A Cointrin, une valise se fait la malle

Le Cointrin-train quotidien d'un bagage, un tueur de lapins ou un poisson qui échappe à la noyade: c'est l'actu décalée du jour.

Une vidéo nous permet de voir le trajet d'un bagage à l'aéroport. Prochain film: que se passe-t-il dans notre frigo une fois la porte fermée?

Une vidéo nous permet de voir le trajet d'un bagage à l'aéroport. Prochain film: que se passe-t-il dans notre frigo une fois la porte fermée? Image: Aéroport de Genève/Lematin.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'aéroport de Genève a eu la bonne idée de filmer ce qui arrive à votre bagage une fois que vous vous en être séparé au comptoir d'enregistrement. Une vidéo impressionnante et qui dure plus de 3 minutes alors que le trajet est en accéléré. Vu les kilomètres qu'il fait rien qu'avant d'être embarqué dans l'avion, on ne s'étonne plus que certaines compagnies fassent payer le bagage en soute presque aussi cher que notre place!


Le Jardin botanique crâne

C'est tout fierot que le Jardin botanique de Neuchâtel nous a annoncé aujourd'hui qu'il avait reçu un cadeau extraordinaire: le crâne fossile d'un ptérosaure. Un présent fait par l’association Amici Naturae, club d'amis des sciences naturelles fondé en 1893, qui a notamment accueilli dans ses rangs le psychologue Jean Piaget. L'association a été dissoute en 2017 et a décidé d'offrir le solde de sa caisse au musée pour lui permettre d'acheter ce crâne datant de 114 millions d'années à un particulier. Après, il faut aimer les vieilleries.

Le crâne du ludodactylus, de son nom savant, semble au moins avoir toutes ses dents. Jardin botanique de Neuchâtel


Traque au serial lapin killer

Mais qu'est-ce ce type a contre Jeannot lapin? Depuis fin août, un psychopathe (de lapins) a massacré une centaine de ces rongeurs chez 10 propriétaires différents dans les communes française de Langoat, La Roche-Derrien et Coatreven. Il s'introduit dans le jardin des gens, parfois en guettant leur départ, ouvre les clapiers et tue sauvagement les malheureuses bêtes et les laisse sur place. Parfois interrompu dans sa boucherie, il est revenu plus tard terminer son sale boulot. Pour l'attraper, lapin justifiant les moyens, la gendarmerie des Côtes d'Armor a lancé un avis de recherche sur Facebook. Selon FranceInfo, un témoin aurait vu un suspect en imperméable avec un chapeau. C'est peut-être le Chapelier fou qui en a marre que le lapin d'«Alice au pays des merveilles» soit toujours en retard.

On ignore si le lapin sur l'avis des gendarmes est un survivant du tueur ou s'il s'agit d'une photo d'archive d'une des victimes. Gendarmerie des Côtes d'Armor/Facebook


L'horreur est humaine

Stephen King a gagné des millions de dollars avec ses livres et les droits de leurs adaptations au cinéma. Mais le maître de l'horreur sait aussi faire le bonheur des autres. Selon le site Mashable, un groupe d'étudiants en cinéma de la Blaenau Gwent Film Academy, au Pays de Galles, lui a envoyé une demande pour adapter, sans but lucratif, sa nouvelle «Vélo d'appart». Ils ont reçu en retour un contrat les autorisant à le faire, moyennant un dollar symbolique. L'histoire n'est pas celle d'un vélo qui, comme la voiture «Christine» de l'un des romans de King, tuerait tous ceux qui grimpent dessus. C'est un peu plus compliqué que cela, même si, avec un tel engin, cela va permettre d'avoir peu de frais de décors. Pour un dollar, pas question pour ces étudiants de proposer un film à deux balles.


Un poisson sauvé des inondations

Non, ce pompier n'est pas aussi bête que le type qui, dans un gag, pour punir une taupe d'avoir saccagé son jardin, décide de l'enterrer vivante. Ce sapeur de l'Héraut (ou l'Héraut du jour sans reproche, si vous préférez) a découvert un poisson rouge dans un nid-de-poule suite à des inondations à Trèbe. Non seulement il l'a mis dans un bocal, mais en plus, il a nommé son protégé «Moïse». Et comme rien ne l'arrête (normal pour l'ami d'un poisson), il a carrément lancé un appel via Facebook pour retrouver le propriétaire du goujon. Appel relayé par «France Bleu» qui a permis un miracle (merci« Moïse»): d'autres pompiers ont raconté avoir eux-aussi trouvé trois poissons rouges dans le même secteur. En fait, tous provenaient d'une mare de jardin d'une retraitée, dont la fille s'est également manifestée. Elle a demandé aux sapeurs de garder encore les évadés, le temps de remettre la mare en état. Une histoire qui ne se finit pas en queue de poisson.


Ceux qui critiquent Donald Trump sont exp(l)osés

Visiblement, le type (ou la nénette, hein, on ne sait pas alors pas de supposition gratuite) qui envoie des colis piégés n'aime pas qu'on dise du mal de Donald Trump. Car le point commun de tous ceux qui ont reçu ces bombes artisanales, soit notamment Barack Obama, Hillary Clinton, CNN et Robert De Niro sont tous connus pour ne pas hésiter à critiquer le président à la mèche. Mèche que ne comportaient pas les bombinettes, mais cela ne les aurait pas empêchées d'exploser et de faire des victimes si on ne les avait désamorcées avant.

Créé: 25.10.2018, 17h07

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse