Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 13:09

News piquantes Sa colocataire morte n'en foutait plus une à la maison

Pendant que les femmes conduisent des BMW, monsieur fait le ménage et les enfants se brûlent en Syrie: c'est l'actu décalée du jour.

C'est pas très propre: les cadavres s'empilaient dans l'appartement.

C'est pas très propre: les cadavres s'empilaient dans l'appartement. Image: iStock/Le Matin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lundi à Nantes, un homme a été condamné à 4 ans de prison pour avoir vécu pendant 2 mois avec sa colocataire morte, dont il dépensait l'argent, raconte «Ouest France». Le tribunal aurait pu se montrer moins sévère. C'est vrai, pendant deux mois, c'est lui qui a dû se taper la vaisselle. Et l'odeur.

Michel Pralong


Con damné

Des gilets jaunes ayant participé aux violences ce week-end à Paris étaient hier jugés en comparution immédiate, relate 20minutes.fr. Dont Stéphane, qui a foncé tête baissée, dans un cordon de CRS. «Mais pourquoi?», lui demande-t-on. Réponse: «Parce que je suis con»… Amusant. Mais ce n’est pas vraiment une excuse. C’est plutôt un diagnostic…

Renaud Michiels


Ça roule, ma poule?

Incroyable! Des pubs comme ça existent encore (et sont partagées sur les réseaux sociaux par des consommateurs sidérés)! Comment peut-on encore faire rimer puissance avec intelligence (ou fortune, tout dépend de ce qu'on entend par «brillante»)? Sauf si, bien sûr, c'est une faute et qu'on voulait écrire «Chaque femme bruyante», ce qui serait un poil plus logique. Une pub sexiste qui ne fait qu'encourager des gags qui le sont encore plus, genre: «Encore faut-il qu'elle sache la conduire. C'est pas facile en se maquillant». Ou, pire: «Pas étonnant qu'on voie jamais une femme au volant d'une BMW.» Scandaleux!

Michel Pralong


La paix, c’est chaud

En Syrie, la «flamme de la liberté et de la paix» doit être entre les mains des enfants, a plaidé le cardinal Mario Zenari, nonce apostolique en Syrie. D’accord. Mais alors il faut leur fournir des moufles ignifugées.

Renaud Michiels


Réchauffement: le National se montre frileux

Le conseil national a à peu près sabré tous les efforts que voulait faire le Conseil fédéral pour réduire nos émissions de CO2. Pas de pourcentage fixé à la réduction à l'intérieur et hors du pays. «Car le climat ne connaît pas de frontière», a expliqué Christian Wasserfallen (PLR/BE). Et hop, pas besoin de faire trop d'effort en Suisse. Pas non plus de réduction de CO2 dans le secteur financier et exclu de favoriser... les véhicules électriques. Et après tout ça, le National a finalement voté pour limiter le réchauffement à 1,5 degré max, soit plus sévère que ce que voulait le Conseil fédéral. On veut lutter plus, mais en luttant moins. Ce serait pas ce qui s'appelle souffler le chaud et le froid?

Michel Pralong


Ici Lucerne, Hans Wicki parle à Hans Wicki

La RTS a mis la main sur les CV des quatre candidats au Conseil fédéral, qui ont été envoyés à tous les élus. Sur le sien, le PLR Hans Wicki précise qu’il est «Hptm, Kdt Geb S stab-skp 12». Euh... Merci mais non merci: on va plutôt choisir Karin Keller-Sutter, on comprend tout ce qu’elle dit.

Renaud Michiels


Le président se prend un gilet

Jupiter redescend de son Olympe, l'arrogant Macron forcé de faire marche arrière, «Après Jupiter, les 12 travaux de recul», titrera même «Le Canard enchaîné» demain. Le revirement sur certaines taxes montre pour beaucoup que manifs de rue = président à la rue:

Michel Pralong (Le Matin)

Créé: 04.12.2018, 16h58

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.