Lundi 17 décembre 2018 | Dernière mise à jour 16:11

Suisse Les communes comptent toujours moins d'employés

L'emploi dans la fonction publique en Suisse révèle une tendance à la concentration. Sauf dans les cantons de Vaud et Genève.

Cette tendance ne se vérifie pas dans tous les cantons plus riches.

Cette tendance ne se vérifie pas dans tous les cantons plus riches. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon des chiffres publiés par la base de données des cantons et des villes suisses (BADAC), le nombre de postes dans les communes a en moyenne diminué d'un quart en dix ans, alors que l'échelon cantonal s«est renforcé.

Cette évolution s'explique, entre autres, «par une large reprise en main de prérogatives communales par les cantons, conformément aux attentes de la nouvelle péréquation financière et de la répartition des tâches», commentent les experts de la BADAC dans un article publié samedi sur le site internet de la base de données. Leurs conclusions ont été relayées dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung.

Sauf Vaud et Genève

En Suisse romande, les communes neuchâteloises ont passé en moyenne de 17,11 équivalents plein temps (EPT) pour 1000 habitants en 2005 à 12,47 en 2012. Les communes valaisannes ont passé elles de 15,34 à 10,16 EPT, les jurassiennes de 14,5 à 8,2 EPT et les fribourgeoises de 6,56 à 5,25 EPT.

Certains cantons, parmi les plus riches, font figure d'exceptions et présentent un renforcement des effectifs communaux. C'est le cas de Vaud (9,98 EPT en 2005 contre 11,88 en 2012), Genève (9,5 contre 11,3), Zoug (19,16 contre 24,36) et Bâle-Ville (1,8 contre 2,23).

Au niveau des postes au canton, la tendance se renverse en Suisse romande. Les EPT pour 1000 habitants ont passé de 46,34 à 43,22 à Genève, alors qu'ils ont augmenté de 23,32 à 31,89 à Neuchâtel, de 12,24 à 21,46 en Valais et de 19,61 à 31,11 dans le Jura. Dans le canton de Vaud, les EPT ont légèrement progressé, passant de 26,19 à 26,51.

Les experts de la BADAC se fondent sur les chiffres de la dernière statistique de la structure des entreprises 2012, publiés par l'Office fédéral de la statistique (OFS) en décembre dernier. Pour permettre de suivre la transformation de l'organisation de l'Etat, ces résultats ont été convertis en équivalent plein temps (EPT), d'après la BADAC. (ats/nxp)

Créé: 08.03.2015, 07h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.