Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:18

Attaque Le Conseil fédéral ne change pas d'avis sur les convois

Après trois attaques selon le même scénario sur les hauts de Lausanne, Olivier Feller revient à la charge pour que les convoyeurs puissent utiliser des véhicules plus lourds. Sans succès.

Le 20 juin dernier, les braqueurs ont attaqué, dévalisé et incendié un véhicule de transport de fonds au Mont-Sur-Lausanne. Le même scénario s'est déroulé le 12 avril 2018 et le 23 août 2019.

Le 20 juin dernier, les braqueurs ont attaqué, dévalisé et incendié un véhicule de transport de fonds au Mont-Sur-Lausanne. Le même scénario s'est déroulé le 12 avril 2018 et le 23 août 2019.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Des véhicules blindés lourds n'occasionneraient guère de bruit supplémentaire, mais permettrait de renforcer la sécurité des personnes et des biens...» Le Conseiller national Olivier Feller (PLR/VD) persiste auprès du Conseil fédéral, soutenu cette fois par Thomas Hurter (UDC/SH). Après l'attaque du 23 août au-dessus de Lausanne, les convoyeurs de fonds devraient pouvoir rouler la nuit avec des véhicules plus dissuasifs pour leurs agresseurs qui ne font pas dans la dentelle.

Pas de modification

Mais pour la conseillère fédérale en charge des transports, Simonetta Sommaruga, la répétition des attaques ne justifie pas que l'on change de politique, en particulier pour protéger la population contre le bruit. C'est en substance ce qu'elle a confirmé ce lundi à l'heure des questions au Conseil national. «Les véhicules de plus de 3,5 tonnes peuvent rouler en-dehors des heures de nuit».

Assuré par le droit en vigueur

Au mois de mai 2019, Olivier Feller a déjà déposé une motion demandant à ce que les véhicules de transport de fonds qui excèdent 3,5 tonnes puissent circuler la nuit. Le Conseil fédéral lui a répondu le 14 août que pour des raisons de nuisance sonore, cela n'était pas négociable: «Il existe sur le marché des fourgons blindés pour le transport de fonds dont le poids total est inférieur à 3,5 tonnes, a-t-il répondu. Aujourd'hui déjà, ces véhicules ne sont pas soumis à l'interdiction de rouler le dimanche et de nuit. Par conséquent, la sécurité réclamée par l'auteur de la motion pour les convoyeurs est déjà assurée par le droit en vigueur.»

Trois attaques en moins de deux ans

Mais les faits sont têtus. Le 23 août, deux fourgons été attaqués près de La Sarraz. L'un d'eux parvenait à s'enfuir, mais l'autre était dévalisé et incendié. Le 20 septembre 2019 et le 12 avril 2018, c'est à chaque fois le même scénario qui s'est produit sur les hauts de Lausanne. Des fourgons de transport de fonds ont été pris pour cible par des assaillants très bien organisés, qui ont réussi à les dévaliser et à s'enfuir après avoir mis le feu aux véhicules concernés. Pour Olivier Feller, il reste à faire passer sa motion devant le plénum.

Eric Felley

Créé: 17.09.2019, 06h53


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.